La vie palpitante des Coréens du Sud engagés

8 August 2007, posté par Stahlhelm

Feux coréens
Coréens du Sud en colère faisant face à une police poussiéreuse

On connaissait les Coréens du Sud comme grands amateurs de piment, d’ail, de kimch’i (hangûl = 김치 ⇒ délicieux chou chinois piquant fermenté), de soupe très chaude, de barbecue du tonnerre, de chamanisme, d’écrans plats et autres mémoire flash.

La Corée en shorts
Coréen d’âge moyen en colère contre la FIFA après de la défaite de son Vaterland lors de la dernière Coupe du Monde. Photo © Christophe Ena

LiLeLa vous propose désormais de découvrir cette frange (minoritaire ?) de la population coréenne qui aime à s’exhiber dans un tout autre costume : celui de manifestant au cœur pur et à la cause juste. Un manifestant qui montre du doigt ceux auxquels il s’oppose, mais qui a des idées fixes parfois radicales.

coree_fil.jpg
En Corée, le fil dentaire est importé. Et ce monsieur était visiblement fâché avec la visite (version 2005) de M. Koizumi au sanctuaire de Yasukuni.

En effet, le nationalisme, souvent anti-japonais, anti-américain ou anti-chinois, joue un rôle sympathique dans ce genre de manifestation publique de la haine qui couve en ces hommes dédiés et leur foi en des idées pas piquées des hannetons pour se faire remarquer.

Seppuku
Parler le même langage que son adversaire est le meilleur moyen de faire passer un message. Un Coréen en plein seppuku symbolique.

Who Sucks? nous propose un article passionnant sur le sujet avec d’autres photos tout aussi réjouissantes.

A lire aussi:
Asie, Corée du Sud, Japon, animaux, boucherie, colère, diplomatie, harakiri, manifestations, nationalisme, police, seppuku.

Et pour ne pas rater les prochains billets, le mieux c'est encore de s'abonner à LiLeLa.

Postez vos commentaires dans la boîte juste en dessous.


Faites un commentaire !


Fermer
E-mail It