Sinographisme

14 février 2008, posté par Marc

hyperDesign.jpg
Affiche pour Hyperdesign, biennale du Shanghai Art Museum © Chen Hangfeng, 2006

Les amoureux de graphisme ont souvent tendance à lorgner du côté de Londres et de New York, comme autrefois on vénérait la Suisse d’Adrian Frutiger et de Josef Müller Brockmann. Eh bien on aurait tort aujourd’hui d’ignorer — entre autres â€” les artistes (appliqués) chinois. Tout d’abord parce que l’écriture chinoise se prête à merveille aux détournements typographiques, mais aussi parce les mégalopoles commerçantes de Chine populaire et de Chine nationale nécessitent des talents bien plus élaborés que ceux servant à mettre en page des cartes de restaurants.

En me baladant sur la Toile extrême-orientale, je suis tombé par hasard sur le site de Chen Hangfeng (陈航峰), jeune graphiste diplômé de la section des beaux-arts de l’Université de Shanghai (上海大學美術學院) actif depuis une décennie dans sa ville natale. Il y a deux ans, il a fondé sa propre agence, iCandy Studio, dont les débuts semblent prometteurs. Chen Hangfeng n’est pas encore le roi de la terre, mais il a du potentiel, ce p’tit gars.

Cela dit, pour vraiment vous faire plaisir et découvrir ce qui s’est fait de mieux en Chine Pop’, Hong Kong, Taiwan et Macao, jetez un œil attendri sur l’exposition virtuelle Chinese Graphic Design Towards the International Sphere. Un vrai bonheur.

A lire aussi:
art, Chen Hangfeng, Chine, Chinese Graphic Design, graphisme, Shanghai.

Et pour ne pas rater les prochains billets, le mieux c'est encore de s'abonner à LiLeLa.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.


Faites un commentaire !


Fermer
E-mail It