Archives pour la tagégorie
« police »

Evasion facilitée

15 August 2007, posté par Stahlhelm

Vous vous êtes fait choper à chouraver le dernier Gibson chez Payot et la police impitoyable vous a passé les menottes dernier cri ? Voici comment vous sortir du pétrin :


Unlock Plastic Handcuffs! Police Style!Watch more funny videos here

Merci Bruce.

La vie palpitante des Coréens du Sud engagés

8 August 2007, posté par Stahlhelm

Feux coréens
Coréens du Sud en colère faisant face à une police poussiéreuse

On connaissait les Coréens du Sud comme grands amateurs de piment, d’ail, de kimch’i (hangûl = 김치 ⇒ délicieux chou chinois piquant fermenté), de soupe très chaude, de barbecue du tonnerre, de chamanisme, d’écrans plats et autres mémoire flash.

La Corée en shorts
Coréen d’âge moyen en colère contre la FIFA après de la défaite de son Vaterland lors de la dernière Coupe du Monde. Photo © Christophe Ena

LiLeLa vous propose désormais de découvrir cette frange (minoritaire ?) de la population coréenne qui aime à s’exhiber dans un tout autre costume : celui de manifestant au cœur pur et à la cause juste. Un manifestant qui montre du doigt ceux auxquels il s’oppose, mais qui a des idées fixes parfois radicales.

coree_fil.jpg
En Corée, le fil dentaire est importé. Et ce monsieur était visiblement fâché avec la visite (version 2005) de M. Koizumi au sanctuaire de Yasukuni.

En effet, le nationalisme, souvent anti-japonais, anti-américain ou anti-chinois, joue un rôle sympathique dans ce genre de manifestation publique de la haine qui couve en ces hommes dédiés et leur foi en des idées pas piquées des hannetons pour se faire remarquer.

Seppuku
Parler le même langage que son adversaire est le meilleur moyen de faire passer un message. Un Coréen en plein seppuku symbolique.

Who Sucks? nous propose un article passionnant sur le sujet avec d’autres photos tout aussi réjouissantes.

Le gavage comme méthode d’investigation

6 August 2007, posté par Marc

bananes.jpg
Photo © ECHO

Vendredi passé, un homme de 35 ans, du nom de Sheikh Mohsin, a volé le collier d’or d’une femme de Calcutta puis l’a avalé pour le dissimuler. Mais c’était sans compter avec les méthodes éprouvées de la police du Bengale.

Afin de forcer le malfaiteur à évacuer l’objet de son délit, les agents locaux lui ont fait avaler 40 bananes en quelques heures. Alors que cette technique avait déjà donné d’excellents résultats avec d’autres malfrats, Sheikh Mohsin semblait être un dur à cuire (ou, tout au moins, à gaver).

Dimanche, la police a redoublé d’efforts en forçant le suspect à ingurgiter une bonne ration de poulet, de riz et de pain. Cette fois, le côlon du voleur a fini par obtempérer.

Bien qu’il risque jusqu’à trois ans de prison, le moins que l’on puisse dire, c’est que Sheikh Mohsin se sera vu copieusement nourri. Quant à la victime, il ne lui reste plus qu’à s’habituer à la nouvelle odeur de sa parure…

Merci Scotsman News

Découverte d’un bébé momifié

28 July 2007, posté par Marc

mur.jpg
Photo d’illustration © Lionel Allorge

On croirait le scénario d’un film d’horreur à la William Friedkin. Il s’agit en fait de l’histoire à la fois tragique et émouvante d’un bébé vieux (peut-être) de… quatre-vingts ans.

Un rénovateur de Toronto, Bob Kinghorn, a fait une étrange découverte alors qu’il tirait un câble électrique dans le mur d’une maison de la Kintyre Avenue : dans cette bâtisse de trois étages était emmuré un petit enfant, enveloppé en position fœtale dans un journal datant du 15 septembre 1925.

L’entrepreneur fait aujourd’hui appel à des donateurs afin d’offrir de dignes funérailles au bébé momifié. Il souhaite même le renommer « Baby Kintyre », en souvenir de la rue où il a connu cette mort étrange.

De son côté, la police analyse la dépouille afin de déterminer si celle-ci porte des indices de malformations ou de traumatismes. Il lui est pour l’heure impossible de déterminer précisément l’âge de l’enfant au moment de son décès, ni depuis quand celui-ci était emmuré.

Comme quoi, souvent, les films d’horreur ne sont qu’une pâle imitation de la réalité.

Merci canada.com

Les textos qui tuent

23 July 2007, posté par Marc

mobile.jpg
Photo © Redvers / Wikipédia, 2005

Vous bravez nonchalamment — et courageusement — les bouchons estivaux qui transforment vos nationales en Tetris géants, vous vous emparez de votre téléphone portable alors que vous frôlez l’ennui mortel et vous mettez à rédiger des textos misérabilistes à l’usage de vos potes vacanciers. Eh bien sachez qu’un tel comportement, à première vue innocent, pourrait un jour vous projeter non seulement dans un platane, mais aussi au fond d’un cachot nauséeux.

C’est à peu près ce qu’il est advenu à une post-adolescente anglaise qui vient d’être lourdement condamnée. Rachel Begg a en effet écopé de quatre ans de prison ferme pour avoir utilisé neuf fois son portable en un quart d’heure avant de… tuer une grand-mère.

Les faits ont eu lieu l’année passée, sur une route de Newcastle. Maureen Waites, une femme de soixante-quatre ans, se rendait à l’aéroport pour chercher un membre de sa famille. Sa voiture a soudain été emboutie à l’arrière par celle de Rachel ; le véhicule de la vieille dame a quitté la route pour échouer dans une barrière de sécurité.

Il se trouve que Mme Waites est morte. Il se trouve aussi qu’il pleuvait ce jour-là, et que la jeune Rachel Begg roulait à plus de 110 km/h en… rédigeant des textos.

Merci The Times of London

C’est officiel: les Chinois ne mangent pas de carton

19 July 2007, posté par Yves

baozi.jpg

On vous avait parlé il y a quelques jours de cet entrepreneur gastronome pékinois qui vendait des raviolis fourrés au carton de récupération. Et bien il semblerait que tout ça soit du dòngxiāo (sorte de pipeau chinois). Cette histoire fumeuse qui sent bon le gras de porc est déjà démontée dans les news chinoises, japonaises, et australiennes. Et chez LiLeLa, on se lève tôt pour que vous puissiez faire grasse mat’…

C’est un dénommé Zi qui aurait fabriqué ce reportage pour gagner de l’audience. Et on peut dire qu’il a réussi son coup: la police s’est bien intéressée à cette affaire, après que le reportage est passé sur Beijing TV, et que la vidéo a été récupérée un peu partout sur toutes les télés du monde et sur le web. Après enquête, ce n’est pas un vendeur à la sauvette fantôme qu’ils sont allés arrêter, mais plutôt le reporter qui avait créé cette histoire de toutes pièces, justement au moment où toute la planète a les yeux rivés sur la Chine (et en particulier ses conditions de sécurité et d’hygiène).

Alors intox ou intox? Maintenant, c’est à vous de choisir si c’est la version officielle du gouvernement Chinois ou celle d’un journaleux à scandales que vous préférez croire…

Tuer son ordi, c’est permis

19 July 2007, posté par Marc

tripailles.jpg
Photo © Computer Science for Fun, 2005

À Hanovre, un homme a réveillé ses voisins dans la nuit de samedi à dimanche en… balançant son ordinateur par la fenêtre (son système d’exploitation nous est hélas inconnu, mais nous avons notre petite idée sur la question). Le bruit ayant gêné tout le monde, la police a été alertée.

Devant l’immeuble, les hommes dépêchés sur place ont découvert un joli tas de tripaille électronique. Après interrogatoire, il s’est avéré que le cinquantenaire « ordicide » avait tout bonnement pété les plombs à cause de quelque problème informatique.

Le porte-parole de la Police de Hanovre a néanmoins annoncé que le bruyant locataire ne serait pas poursuivi. En effet, le fonctionnaire a tout bonnement avoué qu’il compatissait avec son colérique concitoyen : « Qui n’a jamais eu envie de faire la même chose ? »

Merci Reuters


Fermer
E-mail It