Archives pour la tagégorie
« escalade »

Une corde et un sac

17 mars 2008, posté par Corbor

deanpotter.jpg

Dean Potter aime le vide, il fait de l’escalade sans cordes, du base jumping et est un funambule accompli. Son dernier hobby est le « baselining« , un terme qu’il a inventé. Le principe est de marcher sur une corde tendue entre deux pics avec pour seule sécurité un parachute. La plupart des funambules de haute altitude s’attache à leur corde pour éviter l’accident. Potter préfère s’attacher un parachute de 5 kilos dans le dos et de sauter dans le vide quand il sent la chute inévitable.
Cela ajoute une nouvelle dimension à la pratique, car on ne saute pas en parachute n’importe comment. 400 métres de hauteur c’est trés haut pour un funambule mais c’est aussi trés bas pour un parachutiste. Quand Potter tombe de la corde il a 5 secondes pour ouvrir son parachute et suivant l’orientation de son corps la toile peut se plier sur elle-même.
Le but est donc de ne pas se laisser tomber en cas de probléme mais de décider de sauter juste avant de perdre l’équilibre.
On comprend beaucoup mieux le concept en regardant la vidéo.
En attendant la sortie de The Aerialist un documentaire sur Potter.

L’homme-araignée à Moscou

5 septembre 2007, posté par Marc

alainrobert.jpg
Photo © Associated Press

Mardi, un Français que l’on surnomme « Spiderman Â» s’est fait arrêter à Moscou alors qu’il escaladait l’un des plus hauts buildings du monde. Depuis huit ans, ce spécialiste de la grimpe a défié quelque soixante-dix gratte-ciels et monuments à travers le monde.

La police russe a relâché Alain Robert après avoir procédé à une vérification de ses papiers. Peu avant, il avait gravi l’angle de l’une des trois tours de la Federation Tower, un gigantesque complexe architectural actuellement en construction.

Cela dit, dans sa carrière d’homme-araignée, Robert a connu quelques accidents qui ont failli lui coûter la vie. En 1982, par exemple, il a fait une chute de quinze mètres, la tête la première, mais il s’en est sorti… tout cassé et dans le coma. Les médecins pensaient alors qu’il ne pourrait jamais plus grimper. Les séquelles qu’il endure aujourd’hui ? Un vertige (!) dû à un problème d’oreille interne. Il est d’ailleurs considéré par la Sécurité sociale comme invalide à 60%.

Merci les agences de presse


Fermer
E-mail It