Archives pour la tagégorie
« alcool »

Le blogueur – 2-3 éclaircissements

26 July 2007, posté par Stahlhelm

Moine blogueur
Moine blogueur

La légende au bas de la photo dit :

Les blogueurs furent inventés vers l’an 300 et à l’origine étaient appelés « moines ». Tout comme leurs descendants lointains, les moines avaient des coiffures de merde et ne baisaient jamais.

Jusque là, le stéréotype est assez fidèle. Mais bon, il est possible aussi que le blogueur arrive à se faire des roubignoles en or grâce à la force de son bon poignet, ou de celle de ses dix doigts, selon la méthode utilisée pour taper sur votre petit clavier au bon dos.

En effet, contrairement à la rumeur ambiente qui fait croire aux plus idéalistes d’entre nous que le blogueur serait par définition une bonne âme, un altruiste aux penchants gauchisants, doublés d’un geek fascinant, brilliant et passionné de Lovecraft, le blogueur est en fait un requin, une sale bête hargneuse qui ne cherche que la gloire, la fortune et les femmes en racontant sa vie insipide mais fructifère sur l’un des nombreux sites gratuits à cet effet.

Et il est même de notoriété publique que la fiche de salaire de certains blogueurs peut être franchement outrageuse. En voici le classement.

Euh, madame ? Mais où sont les francophones dans cette jungle ? Et boing2 ?

Heureusement que LiLeLa est là pour mettre un peu de brume fuchsia sur cette dure réalité de la vie virtuelle. Merci qui ?

Merci Rue89.

Alcool, caca, technologie, et blondes sexy

26 June 2007, posté par Yves

sexy-blonde.jpg
Photo: Pasarela © molcatron
Le titre est racoleur mais pas trompeur. Cette news réunit tous les éléments que tout blogueur rêve d’écrire un jour… Jusqu’ici, quand les douaniers suédois confisquaient de l’alcool entré illégalement dans le pays (à raison de plus de 700000 litres par an), ils le vidaient dans l’évier et ils passaient à autre chose. Mais maintenant ils le convertissent en un biocarburant utilisé pour faire fonctionner des milliers de voitures, bus, taxis, camions à ordures, et même un train. Il faut dire qu’en Suède ils ont l’habitude des énergies renouvelables, qui comptent pour un quart de leur consommation, contre 6% en moyenne dans le reste de l’Europe. En général ils utilisent de l’éthanol ou du biogaz, mais ils sont passés à la phase suivante: si les Russes peuvent boire de l’après-rasage, votre voiture peut bien se taper du rhum agricole…

Mais là où les Suédois vont encore plus loin dans leur quête de devenir le premier pays du monde sans pétrole d’ici 2020, c’est que pour faire ce biocarburant, ils n’utilisent pas que de l’alcool de contrebande. Tel Doc Brown faisant le plein, tout y passe: de déchets d’abattoirs aux excréments humains, les raffineries suédoises produisent 7 millions de m3 de gaz vert par an avec tout ça. C’est vrai, l’idée d’utiliser les crottes pour en faire du carburant n’est pas toute neuve, mais chapeau bas aux Suédois qui le font déjà, et avec des déchets humains.

Mais encore une fois, qu’on ne s’y trompe pas, les biocarburants restent des carburants. Ils ne sont pas une panacée et pourraient faire plus de mal que de bien, comme le prévient l’ONU.

Plus de détails sur le site de National Geographic.

Bon, j’ai couvert l’alcool, le caca, et la technologie. Les blondes sexy c’est parce que quand même on parle de la Suède et fallait bien leur rendre hommage sur ça aussi…

Du jus de pommes au petit déjeuner (pour votre voiture)

25 June 2007, posté par Yves

dimethylfuran.jpg
Des chercheurs étasuniens de l’université de Wisconsin-Madison ont mis au point un nouveau type de biocarburant, qui présenterait des avantages non-négligeables sur l’éthanol, à la mode ces temps-ci. Ce nouveau produit s’appelle diméthylfuran (abrégé en DMF) et le bonhomme qui fait coucou ci-dessus c’est sa structure moléculaire.

Bon mais alors les avantages sur l’éthanol? Déjà, il a 40% plus d’énergie pour un même volume (ce qui le rend comparable à l’essence habituelle), ensuite il ne s’évapore pas aussi facilement, et enfin il ne se mélange pas à l’eau, ce qui favorise entre autres son stockage. Autre point positif, ce carburant est fabriqué à base de fructose, qui est facilement extrait directement de fruits ou de plantes, ou fabriqué à partir de glucose (qu’on obtient avec de l’amidon par exemple), bref du “tout naturel” facile à produire. Mais les conséquences environnementales de son utilisation en carburant doivent encore être étudiées avant de pouvoir choisir entre “avec” ou “sans pulpe” à la pompe…

La petite boutique du bonheur

25 June 2007, posté par Marc

flycatcher.jpg
Photo © Eurocosm, 2007

C’est l’été, vous êtes sur votre terrasse et vous vous dites, comme chaque année, que la viande séchée, ça s’accordera toujours aussi bien avec le vin blanc. Enfin, vous pourriez longuement méditer sur ce genre de babiole existentielle si quelques mouches n’avaient décidé de vous confondre avec la plus vulgaire des déjections canines.

Vous moulinez des bras, vous faites l’avion, tentant désespérément de prouver à vos amis que vous n’avez rien perdu de vos réflexes d’antan. Bien entendu, non seulement vous vous révélez aussi agile que mère-grand qui ne dit rien, là, au bout de la table (attaquée elle aussi par les insectes coprophiles), mais vous renversez le nectar translucide qui aurait embrumé votre esprit s’il ne s’était répandu sur la nouvelle nappe de votre épouse.

C’en est trop : pourquoi Dieu (ou quelque autre entité supérieure) a-t-il puni l’humanité en créant les mouches ? La Chute originelle ne suffisait-elle pas à notre peine ? C’en est trop, il est temps d’agir, à l’encontre même des volontés du Tout-Puissant (quel que soit son nom, je le répète).

C’est là qu’intervient le Fly Catcher, entendez le « Gobe-mouche ». Il s’agit d’un petit appareil fort pratique et particulièrement décoratif (il ne détonnera pas au milieu de votre nappe fleurie) qui imite l’une des plus grandes créations de Dame Nature : la plante carnivore.

Tout droit sorti de La petite boutique des horreurs, l’appareil est muni d’une bouche qui attire les mouches à l’aide d’un produit non toxique. Séduites par l’appât, ces bestioles putrides se promènent sur le palais de la magnifique fleur électrique et hop ! le miracle se produit : la bouche se referme automatique, alertée par ses capteurs. Il ne faut que quelques secondes au Fly Catcher pour occire l’insecte. La bouche se rouvre peu après, émettant un rot du plus bel effet.

Bref, un artefact de bon goût à commander au plus vite. Vos gosses (forcément cruels) vont adorer. Allez, un petit film pour vous convaincre :

Merci Gizmodo

Vains babillages

21 June 2007, posté par Stahlhelm

Tomorrow teutonique

La générosité et l’altruisme de certains co-humains ne cesseront jamais de m’étonner. J’étais avachi dans le creux de cuir bleu marin du siège 4A sur le vol LX829, à moitié assommé par une joviale pinte de Franziskaner prise entre deux échafaudages à Hannover-Langenhagen, lorsqu’une vague de panique me prit et me poussa à fouiller la pochette-surprise du siège de devant (le 3A pour être précis). Et là, heureuse surprise, vache providence, le SWISS Magazine d’ordinaire si solitaire dans sa vacuité était accompagné d’une copie cornée de Tomorrow, rutilante revue teutone dédiée aux nouvelles technologies de masse et au web 2.0.

Pour être tout à fait honnête, Tomorrow se consacre principalement à trouver le plus de mots, trends, appareils et sites web possibles auxquels ont pourrait apposer “web 2.0″ comme adjectif qualificatif. Bref, une vilaine daube glacée de plus pour les jeunes et fringants vendeurs de software en costard italien.

Le seul article qui a su subreptiscement m’arracher à ma torpeur maltée et à torturer mes joues d’un vilain rictus en coin parlait des prédictions débiles qu’ont su dire un jour les grands geeks.CEO de ce monde. Voici quelques extraits :

1. « OS/2 sera la platforme des années ’90 », Bill Gates, fondateur de Microsoft, 1989

2. « Il n’y a pas de raison à ce que les gens possèdent un ordinateur à la maison », Ken Olson, président de Digital Equipment Corporation, 1977

3. « Les ordinateurs du futur ne pèseront pas plus de 1,5 tonnes », magazine Popular Mechanics, 1949

4. « Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses », Pablo Picasso, peintre, 1946

5. « 640KB devraient suffire à chacun », Bill Gates, fondateur de Microsoft, 1981

6. « Mais qui a besoin de ce disque d’argent ? », Jan Timmer à propos du CD, ex-président de Philips, 1982

Personne n’a ri ? Tant mieux.

Du gros rouge qui tache

21 June 2007, posté par Yves

Au début, ça fait sourire: des encagoulés avé l’assent du midi et dont on sait qu’ils bossent dans la chopine. Mais les membres du CRAV (Comité Régional d’Action Viticole) ne semblent pas rigoler du tout et leur ultimatum lancé il y a un mois au nouveau président des Français tombe ce samedi. Lors d’une conférence de presse presque digne d’Al Qaeda (dans une cave plutôt qu’une grotte, c’est quand même plus élégant) ils demandent à Sarkozy de prendre des mesures immédiates pour limiter la concurrence des vins étrangers de pays comme le Chili, l’Australie, et la Nouvelle Zélande, dont ils blâment les prix bien plus bas que les vins français sur les différences de salaires. Avec des coûts jusqu’à dix fois plus bas pour le même travail, ces vins d’importation forcent les viticulteurs français à vendre à perte même localement. Il y a cent ans, les révoltes des vignerons s’étaient terminées dans le sang, et l’ultimatum de ce week end veut visiblement s’appuyer sur cette date pour prouver son sérieux. Plus sur les sites du Figaro et de BBC News.

L’abus d’eau de toilette est dangereux pour la santé

18 June 2007, posté par Yves

toxic.jpg
Photo: “Toxic
C’est une étude anglaise qui le révèle: boire de l’après-rasage pourrait vous tuer. Des chercheurs ont enquêté à Izhevsk auprès des familles de 1750 hommes morts entre 2003 et 2005, âgés alors de 25 à 54 ans. Quand on sait que l’espérance de vie moyenne de l’homme russe est de 59 ans, comparé aux femmes russes qui elles vivent en moyenne 72 ans, c’est vrai que ça donne envie d’aller étudier ça d’un peu plus près.

Et donc, pas de grosse surprise quant au fait que près de la moitié des décès chez les hommes actifs en Russie serait liée à la consommation dite “dangereuse” d’alcool. Par dangereuse, on entend la consommation excessive d’alcool habituels (bière, vin, alcools forts…), mais aussi celle de liquides qui ne sont pas destinés a être bus, comme certains produits de nettoyages, eaux de toilette et autres after-shave par exemple. Disponibles en pharmacies, ceux-ci contiennent jusqu’à 97% d’alcool. De plus, ils sont meilleurs marché parce que justement pas taxés comme les boissons alcoolisée. Plus d’alcool pour moins cher: c’est la fête quoi! Ce qui est intéressant en revanche, c’est que ce ne sont pas les toxines contenues dans ces produits qui sont dangereuses parce qu’en fait il y en a très peu, mais bien la concentration extrêmement élevée d’éthanol.

Pour se donner des idées, le magazine Vice avait fait un tour d’horizon de ces petites gâteries qui rendent aveugle, dans leur numéro spécial Russie. Attention, ça chauffe

(Et si j’ai besoin de préciser que boire c’est dangereux et tout ça, c’est que vous n’avez vraiment rien compris a l’article ci-dessus!)


Fermer
E-mail It