Archives pour la tagégorie
« automobiles »

Bon anniversaire Volkswagen!

16 November 2007, posté par Yves

wolkswagen_anniversaire.jpg

Volkswagen fête ses 60 ans, alors en Hollande ils se sont fait un site à la cool tout en Flash avec de la musique qui groove et un temps de chargement comparable à ce qui a pris à l’homme pour descendre du lézard. Vous pouvez le lancer tout de suite et continuer à lire la fin de ce post pendant que ça télécharge. Bon, je vais me faire un café et je reviens.

Alors oui je parle de ça parce que j’aime les boucles de percussion répétitives infinies, mais aussi et surtout parce que ma Coccinelle de ’62 me manque et que j’aime bien jouer à des blind tests musicaux. Le hollandais c’est bizarre, mais pour le jeu il suffit de cliquer sur l’époque qui correspond à la musique alors c’est facile. Moi j’ai vraiment des problèmes avec les années 80 et 90 apparemment…

Concept cars des années 60, et la Ford Mustang de 1965

2 October 2007, posté par Yves

Tout dans ce film vaut le détour. Les voitures elles-mêmes, la manière dont elles sont filmées, la voix off du présentateur, les gadgets et accessoires dans toute leur extravagance, et la qualité du son et de l’image si typiquement classe. C’est franchement un moment de bonheur, même si on est pas forcément amateur de bagnoles. On dirait presque du faux tellement c’est beau, mais je ne suis pas complètement objectif, parce que je dois bien admettre que je suis un peu fan des voitures des années 60.

L’anarchie, pour plus de sécurité dans la ville

12 September 2007, posté par Yves

ruelle-feu.jpg

A partir d’aujourd’hui, le centre ville de Bohmte, une ville de l’ouest de l’Allemagne qui aime ses piétons et les concepts utopistes, n’aura plus de feux ni de stop aux carrefours, et en fait plus de signalisation du tout, comme ça c’est plus simple. Le but étant de réduire les accidents et de rendre la vie plus belle pour les piétons (comprenez: “aux dépens de ces salauds d’automobilistes”), en adoptant le concept de “l’espace partagé” développé par Hans Monderman, hollandais spécialiste du trafic, censé augmenter la sécurité dans la ville. C’est donc 13500 voitures qui vont désormais slalomer au ralenti entre les piétons quotidiennement, et on espère que ça va réduire le nombre d’accidents comme dans la ville de Drachten, au nord de la Hollande, où le système a été mis en place et même les trottoirs et les marquages au sol ont disparu… Et pour ceux qui se demandent, cette rigolade va coûter 1,2 millions d’euros, dont la moitié payée par l’Union Européenne.

Unité inhabitée #5

29 August 2007, posté par Yves

Le steampunk de demain

26 July 2007, posté par Marc

de.jpg
Détail d’une réplique du moteur différentiel de Babbage. Photo © Carsten Ullrich, 2005

En 1822, le mathématicien et ingénieur britannique Charles Babbage redécouvrait les moteurs différentiels (Difference Engines) imaginés — mais jamais construits — par Johann Helfrich von Müller, un ingénieur de l’Armée de Hesse. Babbage proposa le concept de Müller à la Société astronomique royale afin de remplacer, de manière totalement mécanique, les tables numériques imprimées en usage à cette époque.

Le Gouvernement britannique finança dans un premier temps le Difference Engine No. 1, mais cessa d’aider Babbage dont l’avancée des travaux ne lui paraissait pas assez rapide. Babbage dessina les plans d’un second moteur différentiel à la fin des années 1840. Ces schémas furent ensuite utilisés par le Suédois Per Georg Scheutz, lequel construisit plusieurs machines dès 1855.

Ces modèles d’ingéniosité, qui permirent avant tout d’imprimer des tables logarithmiques, constituent les premiers ordinateurs jamais développés (les ancêtres en quelque sorte de votre PC). Il est à noter que ces appareils, une nouvelle fois découverts (mais cette fois par le biais de la littérature), inspirèrent le premier roman de science-fiction dite steampunk : The Difference Engine de MM. William Gibson et Bruce Sterling.

Aujourd’hui, l’héritage de Müller, Babbage et Scheutz continue de faire des petits. Des ingénieurs, et notamment le Prof. Robert Blick de l’Université de Madison (Wisconsin), viennent de publier un article dans le New Journal of Physics présentant les recherches qu’ils sont en train de mener. En particulier : la conception de puces mécaniques à l’échelle nanométrique (10-9 m).

Le but de ces recherches est d’obtenir des puces qui, sans concurrencer leurs sœurs électroniques, pourront être employées dans des contextes où le silicone s’avère trop délicat, notamment dans la mécanique des voitures. Ces puces, minuscules moteurs calculatoires inspirées par les gigantesques Difference Engines, devraient connaître un avenir radieux partout où la vitesse de calcul importe peu mais où le prix de production a son importance. Typiquement, dans les robots ménagers ou les jouets pour enfants.

Bien entendu, l’Armée américaine lorgne de près l’avancée des travaux. En effet, de telles puces mécaniques seront en principe insensibles aux impulsions électromagnétiques, lesquelles peuvent réduire à l’état de légume n’importe quel ordinateur actuel (et notamment ceux qui équipent les véhicules de guerre).

Un autre avantage sera de construire des microprocesseurs puissants mais fonctionnant à des températures bien moins élevées que celles des puces actuelles. En effet, la chaleur des composants électroniques est l’un des principaux ennemis de l’augmentation des capacités de nos chères bécanes.

Alors, Bruce et William, heureux ?

Merci BBC News

Le renard dans le poulailler

30 June 2007, posté par Stahlhelm

Crash Test Dummies
Dans une usine de mannequins pour simulations d’accident, photo © kcjacoby, 2006

C’est un peu l’horreur. Le magazine belge Test Achats, âpre chevalier défenseur et protecteur des intérêts du consommateur XY, nous révèlent les résultats de crash tests effectués sur les modèles 2007 de la VW Fox vendus en Amérique du Sud et en Europe. Et ce n’est pas forcément la joie, surtout pas pour les acheteurs sud-américains.

En préambule, il est important de souligner que les deux modèles sont fabriqués dans les mêmes usines au Brésil. Or il s’avère que le modèle vendu en Amérique du Sud est bien plus dangereux pour la santé, déjà fragile, de ses conducteur et passagers. Selon les normes définies pour les crash-tests Euro NCAP (European New Car Assessment Programme), le modèle européen est couronné de 4 étoiles, alors que son clone amoindri sud-américain atteint quasiment le zéro absolu avec à peine 2 étoiles.

Choc frontal
Choc frontal, photo © JARED PRICE, 2005

Je me répète, donc : le même modèle fabriqué dans la même usine brésilienne pour deux marchés différents. Et j’aime même oublié un détail faramineux : le prix des deux modèles ne différent pas, sans prendre en compte le faible pouvoir d’achat des acheteurs sud-américains.

Ce qui s’est passé, c’est que le constructeur a décidé de retirer du modèle sudac certains éléments clefs pour la sécurité :

airbags, ceintures de sécurité à 3 points à toutes les places, réglables en hauteur et avec prétensionneur et limiteur de tension, système d’incitation à boucler la ceinture de sécurité. Alors qu’ils font partie de l’équipement de base de sa jumelle européenne, ces équipements ne sont proposés qu’en option au Brésil, à un prix prohibitif : quelque 2 500 €!

Je vous laisse lire la suite.

Merci Papa.

Du jus de pommes au petit déjeuner (pour votre voiture)

25 June 2007, posté par Yves

dimethylfuran.jpg
Des chercheurs étasuniens de l’université de Wisconsin-Madison ont mis au point un nouveau type de biocarburant, qui présenterait des avantages non-négligeables sur l’éthanol, à la mode ces temps-ci. Ce nouveau produit s’appelle diméthylfuran (abrégé en DMF) et le bonhomme qui fait coucou ci-dessus c’est sa structure moléculaire.

Bon mais alors les avantages sur l’éthanol? Déjà, il a 40% plus d’énergie pour un même volume (ce qui le rend comparable à l’essence habituelle), ensuite il ne s’évapore pas aussi facilement, et enfin il ne se mélange pas à l’eau, ce qui favorise entre autres son stockage. Autre point positif, ce carburant est fabriqué à base de fructose, qui est facilement extrait directement de fruits ou de plantes, ou fabriqué à partir de glucose (qu’on obtient avec de l’amidon par exemple), bref du “tout naturel” facile à produire. Mais les conséquences environnementales de son utilisation en carburant doivent encore être étudiées avant de pouvoir choisir entre “avec” ou “sans pulpe” à la pompe…

Benoît XVI, pape solaire

12 June 2007, posté par Marc

pape_reduit.jpg
Modèle réduit du pape par Bosley Bobbers

Le toit de l’Auditorium du Vatican, bâti de ciment, est sur le point de s’écrouler. L’année passée, le souverain pontife avait enjoint ses ouailles à ne pas gaspiller les ressources de notre monde en décrépitude.

Alors dorénavant, la cité papale se met à l’heure du développement durable : Benoît XVI a demandé que le nouveau toit de son Auditorium soit couvert de cellules photovoltaïques, lesquelles devraient fournir suffisamment d’électricité à la salle de 6000 places. Quand celle-ci ne sera pas occupée, l’énergie sera injectée dans le réseau interne du Vatican. À l’avenir, d’autres bâtiments de la cité devraient se voir équipés de panneaux solaires.

Bref, le pape pense à l’avenir de la planète, et tout particulièrement à celui de la Sainte Église romaine. Cela dit, à quand une papamobile (Mercedes Classe ML) à énergie mixte ?

Merci BBC News

Mmm Mmm Mmm Mmm

11 June 2007, posté par Yves

crashtest.jpg
(Oh la la, qu’est-ce que je suis fier de ce titre accrocheur…) Il faut dire que je suis plutôt très fatigué, mais que je n’arrive pas à aller me coucher depuis une heure que je suis tombé sur ce site. On y trouve des vidéos de centaines de voitures subissant des essais de choc (“crash test”) frontaux, et latéraux pour certaines. Ça fait réfléchir à la dernière fois qu’on a changé un CD ou répondu au téléphone. Mais aussi et surtout, c’est le compagnon idéal de ceux qui se retrouvent insomniaques à cause d’un décalage horaire inopportun… Ça se passe sur ConsumerReports.org

P.S.: Quand meme très deçu qu’il y ait des Jaguars mais même pas de Porsche…


Fermer
E-mail It