Archives pour la tagégorie
« USA »

L’horreur cellulaire

18 July 2008, posté par Stahlhelm

Dans un élan désespéré de réveiller la rédaction hibernante de lll, mais aussi en réponse au récent papier de Marc sur le chaud danger représenté par les téléphones cellulaires, voici l’autre vérité concernant ces viles machines qui nous filent plein de mauvais espoirs malsain pour nos petits cœurs d’expatriés en manque de sensations  : un tout petit coup de pouce de rien du tout et ton cellulaire te montre sa vraie face de monstre.



Mise à jour 21.07.2008

Après mure réflexion et surtout aussi après avoir suivi le lien montré en fin de vidéo, il s’avère que ladite vidéo est en fait une pub (marketing viral?) pour NET10, une compagnie de téléphonie mobile US alternative qui permet aux utilisateurs dégoûtés par leurs providers traditionnels de s’offrir une connexion sans contrat, sans facture, ni iPhone. Il suffit de commander l’un de leurs téléphones et d’acheter des minutes de communication en ligne pour fomenter le prochain coup d’état syldave.

Bip, buzz & pop-corns

8 June 2008, posté par Marc

cerveauMobile.jpg
Illustration © The Tribune of India, 2003

Après avoir maté une pleine brassée d’émissions télévisées sur le sujet, je n’ai encore obtenu aucune réponse définitive quant aux effets nocifs que pourraient générer les téléphones cellulaires. Vu la proportions de ce genre de machines dans les pays industrialisés — mais également dans les pays en voie de développement — il est grand temps de se préoccuper des effets tant sanitaires qu’économiques de ces petits appareils aussi intrusifs que séduisants.

Aux États-Unis d’Amérique, trois adultes sur quatre possédaient un téléphone portable en 2005 ; en France, fin 2007, plus de 53 millions de personnes avaient souscrit un abonnement auprès d’un opérateur de téléphonie mobile. Bref, s’il existe réellement un problème de santé publique caché dans le placard, il est grand temps de le débusquer.

D’ici que nous en sachions plus sur le type de cancer dont nous mourrons en troupeaux, je vous propose, pour vous détendre, de savourer quelques vidéos qui ont fait le tour du Web et dans lesquelles des adultes consentants se livrent à un plaisir adolescent : la dégustation de pop-corns (comprenez : « grains de maïs soufflé »).

Méthode de cuisson ? La téléphonie mobile. Munissez-vous d’au moins trois téléphones portables (le vôtre, celui de votre conjoint/e et l’iPhone du moutard devraient faire l’affaire) et disposez-les comme des membres du Temple Solaire autour de grains de maïs. Appelez lesdits téléphones en même temps et — pop ! — dégustez. C’est rapide, frais, et cela ne manquera pas de vous faire briller — ou griller — en société. Info ou intox ? À vous de voir…

Au fait, la cervelle, vous la préférez saignante ou à point ?

Merci Andrej, Baseline of Health Foundation et World-News

The Luke arm

25 February 2008, posté par Stahlhelm

Prothèse de Luke Skywalker
Prothèse de Luke Skywalker

Rappel 1 :
Te souviens-tu du bon vieux temps quand parler du Segway c’était encore sympa et pas vraiment humiliant ? Hein ? Tu te souviendras donc que l’inventeur de génie derrière le pire cauchemar de certains présidents s’appelle Dean Kamen. Bon.

Rappel 2 :
Te souviens-tu que dans L’Empire contre-attaque, le vaillant Luke Skywalker se fait malencontreusement sectionner la main droite par son méchant paternel, le sombre Darth Vader. Mais heureusement (pour l’Episode VI mais aussi cet article) que Luke se fait généreusement greffer une main bionique à la fin du film. Ouf. Wow.

Dean Kamen + Luke arm
Dean Kamen + Luke arm

Maintenant que les « i » sont correctement pointés, tu prends les deux messieurs mentionnés ci-dessus, tu les mélanges attentivement sans les secouer et tu devrais normalement obtenir le Luke arm, héraut de la prochaine génération de prothèses de bras robotiques et tout dernier projet en date dudit M. Kamen.

The Luke arm

Une bien plus grande agilité que les prothèses classiques actuellement sur le marché et une modularité permettant son utilisation par des patients dont le niveau d’amputation est différent font du Luke Arm un type de prothèse de bras apparemment tout à fait révolutionnaire. La bête est tellement flexible qu’elle est peut être soit directement connectée au système nerveux du patient ou contrôlée via une interface sensorielle externe.

The arm has motor control fine enough for test subjects to pluck chocolate-covered coffee beans one by one, pick up a power drill, unlock a door, and shake a hand. Six preconfigured grip settings make this possible, with names like chuck grip, key grip, and power grip. The different grips are shortcuts for the main operations humans perform daily.

Après deux ans de recherches financées par la DARPA, le Luke arm est désormais prête pour les tests en clinique sur cobayes humains et il faut avouer que la vidéo nous montrant les premières images du bras en action est carrément époustouflante.

Merci Geekdad.

Le malheur des uns…

18 February 2008, posté par Marc

NEP.jpg
Deux joueurs des New England Patriots… quand ils ne perdent pas. Photo : droits réservés.

Lors de la finale du Super Bowl, aux États-Unis, l’équipe des New York Giants a battu celle des New England Patriots. Bien entendu, dans ce genre d’aventure mercantile, bon nombre d’objets dérivés sont manufacturés à l’avance, lesquels permettront de clamer la victoire des uns ou des autres au terme de la rencontre. En l’occurrence, un wagon de t-shirts ventant l’éventuelle gloriole des Patriots s’est vu soudain inutilisé et inutilisable (un peu comme les porte-clefs Paris 2012).

Que sont donc devenues ces montagnes de nippes et de casquettes estampillées New England Patriots ? Elles ont été envoyées au… Nicaragua, dans la localité de Diriamba. L’opération s’est vue menée par World Vision, un organisme chrétien d’aide aux enfants et aux familles en général, sans distinction de religion et d’origine ethnique.

Les petites Nicaraguayens, supporters malgré eux des Patriots ? Vive les perdants.

Merci les agences de presse, hein.

Ré-créationnisme

11 February 2008, posté par Marc

FSMWarhol.jpg
Le divin Monstre en Spaghetti Volant, créateur de toutes choses © T. King / CFSM, 2005

Comme nous le rappelait fort judicieusement notre ami Stahlhelm dans son cyberpapier de jeudi dernier, la bataille (plutôt ennuyeuse, avouons-le) entre évolutionnistes et créationnistes n’a pas fini de polluer la Toile. Le présent article n’a d’autre but que d’ajouter sa pierre savonneuse au monceau putride du chaos cosmique. Nous souhaiterions également accomplir un devoir de mémoire en rappelant deux noms fameux de la lutte anti-obscurantisme.

Tout d’abord, il est essentiel de citer l’un des auteurs les plus respectables des Lettres gauloises : François Cavanna. Dans un ouvrage-culte (c’est le cas de le dire) datant de 1982, Les Écritures — Les aventures de Dieu et du petit Jésus, cet auteur remarquable nous révélait sa version (très pertinente) de la création divine :

(…)

  1. Au commencement — enfin, presque — Dieu créa le ciel et la terre.
  2. La terre était informe et vide, les ténèbres couvraient la face de l’abîme et l’esprit de Dieu planait sur les eaux.
  3. Ce n’était pas une réussite.
  4. Dieu vit cela. Il se dit en Son cœur : « Beuark ! »
  5. Il aurait bien voulu que cette saleté n’eût jamais existé.
  6. Mais cela, Il ne le pouvait pas.
  7. Maintenant que ça avait existé une fois, Dieu pouvait, s’Il le voulait, revoyer tout ça au néant, mais Il ne pouvait pas faire que ça n’eût jamais existé.
  8. Cela, même Dieu ne le pouvait pas.
  9. Car personne ne peut supprimer le passé, pas même Dieu.
  10. Dieu vit alors qu’Il n’était plus tellement tout-puissant, mais qu’Il avait une fois créé.
  11. Dieu comprit mais un peu tard que l’idée de création est un piège à Dieux.
  12. S’Il avait su, Il serait resté tranquille.

(…)

Depuis, le comicréationisme a fait d’autres émules, les plus prophétiques d’entre eux étant les Pastafariens. En 2005, à l’époque où la polémique faisait rage à Dover, en Pennsylvanie (le service scolaire avait demandé aux professeurs de biologie d’enseigner le dessein intelligent), Bobby Henderson soumettait une lettre ouverte au Comité d’éducation du Kansas afin que celui-ci accorde, en classe de biologie, un temps d’enseignement du pastafarisme égal à ceux du dessein intelligent et de l’évolutionnisme. La sainte Église du Monstre en Spaghetti Volant était née, postulant :

Un être invisible et omniscient appelé le Monstre en Spaghetti Volant a créé l’univers en incluant une montagne, un arbre et un nabot, et ce en un seul jour (ce que les Pastafariens considèrent comme un avantage par rapport au christianisme).

Le pastafarisme — culte nécessaire — est toujours vivant, en témoigne son site officiel et, dans une moindre mesure, celui de la branche francophone. Il est donc conseillé de vous convertir à cette religion dans les plus brefs délais.

poissonPirate.jpg
Le poisson pirate, symbole de reconnaissance pastafarien © CFSM, 2008

Toutefois, si les affaires de transcendance vous fascinent autant, — voire moins — , que les coucheries présidentielles, nous vous invitons à découvrir quelques documents et documentaires produits par la chaîne de télévision étasunienne Nova, spécialisée dans la vulgarisation scientifique. Vous y retrouverez une synthèse d’arguments pour et contre le dessein intelligent ainsi qu’un témoignage du juge fédéral John Johnes, confirmant que l’enseignement du dessein intelligent dans les écoles publiques est anticonstitutionnel.

Ah, et pour ceux qui l’ignorent encore, c’est Brahmā qui est à l’origine de la Création (de l’Œuf de Brahmā, le Brahmāṇḍa), pas YHWH ! Il fallait bien que quelqu’un dise une fois pour toutes la vérité. Eh bien voilà, c’est fait.

Hier

7 February 2008, posté par Stahlhelm

Hiroshima 05.08.1945
Hiroshima, dimanche 05.08.1945 (cliquez pour agrandir)

Lowe Bull, une agence de pub du Cap, s’est bien amusée à mettre sur pied une mini-campagne de pub assez époustouflante pour le canard local Cape Times : quatre photos prises les veilles de quatre événements historiques qui ont marqué l’Histoire humaine, accompagnées d’un slogan tiptop :

The world can change in a day. Don’t miss your daily edition of in-depth news.

New York, lundi 10.09.2001
New York, lundi 10.09.2001 (cliquez pour agrandir)

La Maison Blanche, jeudi 21.11.1963
La Maison Blanche, jeudi 21.11.1963 (cliquez pour agrandir)

Soweto, mardi 15.06.1976
Soweto, mardi 15.06.1976 (cliquez pour agrandir)

Advertising Agency: Lowe Bull, Cape Town, South Africa
Creative Director: Kirk Gainsford
Creative Director: Alistair Morgan
Art Director: Brian Bainbridge
Copywriter: Simon Lotze
Photos: Corbis Images

Merci Hugo Strikes Back!.

Tout va bien, on a encore les pubs du Superbowl

6 February 2008, posté par Yves

Dimanche c’était la finale du Superbowl aux US. Pendant que la guerre en Irak coûte des billions de dollars aux contribuables américains et que les histoires de subprimes sont sur le point de mettre des paquets de familles à la rue, tout en pétant le marché immobilier pour ceux qui garderont leur maison, les grosses marques quant à elles ne ratent pas le rendez-vous annuel de la finale de football américain pour vanter les mérites de leurs produits. Et ce à coup de 3 millions de dollars les 30 secondes. Bon, c’est vrai qu’au niveau où est le dollar, ça revenait pas trop cher cette année, mais bon…

Pour ceux qui aiment les pubs, c’est souvent une occasion de voir ce que les agences les plus chères ont concocté. Et forcément ça buzz bien sur le web aussi… Plus de vidéos ici.

Le problème, c’est que maintenant que tout le monde attend ces pubs comme si c’était la venue d’un messie à 100 000 dollars la seconde, les marques deviennent folles et les créatifs ont tendance à vouloir en faire un peu trop, alors ça devient laborieux (et les pub Godaddy.com sont toujours aussi nazes)…

Improv Everywhere à Grand Central

5 February 2008, posté par Yves

Improv Everywhere, c’est le nom d’une troupe d’agents secrets qui font comme leur nom l’indique de l’improvisation partout et comme leur nom ne l’indique pas forcément aiment bien créer un peu le chaos, avec des situations simples mais percutantes de par le nombre des participants. Leur dernière trouvaille, c’était de soudain se figer pendant 5 minutes au milieu du hall principal de la gare de Grand Central à New York. Chaque jour, un demi-million de personnes passent par ce hall, et ce jour là, tout à coup, 200 personnes se sont arrêtées dans le temps, au milieu de la foule. Totalement inutile, mais c’est beau de savoir qu’il y a des gens qui justement s’efforcent de protéger l’inutile…

Quelques instants de douceur dans un monde de brutes (VI)

4 February 2008, posté par Yves

Harapan est né le 29 Avril 2007 au zoo de Cincinnati. C’était pas hier, mais on en parle parce que c’est un rhino de Sumatra, dont l’espèce est très menacée et dont on estime la population mondiale à 300 individus (est-ce parce que leurs yeux sèchent trop vite, à force de tout le temps les garder grand ouverts…?). Et aussi et surtout parce que c’est un prétexte pour mater une vidéo à la fois mimi tout plein et quand même un peu Eraserhead sur les bords.

Mes crocs dans ton postérieur

28 January 2008, posté par Yves

chow_chow.jpg
Chow chow par veganstraightedge

Et des chiffres peu réjouissants pour quand on est de trop bonne humeur. Dogexpert.com publie quelques statistiques sur les morsures de chiens aux USA. L’auteur admet qu’il n’a pas toujours de source à citer pour chaque info présentée, mais comme c’est sur Internet c’est que ça doit être vrai. Entre autres, on y apprend que les pit bulls composent moins de 3% de la population canine américaine, mais causent plus de 50% des attaques sérieuses. Pas un gros scoop en soi, mais ce qu’il m’a surpris en revanche, c’est que la plupart des morsures viennent de bâtards, alors que quelque part dans l’inconscient collectif les bâtards sont plus intelligents et donc plus doux? Encore plus surprenant pour moi, les races les plus attirées par nos mollets sont les bergers allemands, et les chow chow. Chow chow? Le nounours à la langue bleue?!


Fermer
E-mail It