Archives pour la tagégorie
« marketing »

L’horreur cellulaire

18 July 2008, posté par Stahlhelm

Dans un élan désespéré de réveiller la rédaction hibernante de lll, mais aussi en réponse au récent papier de Marc sur le chaud danger représenté par les téléphones cellulaires, voici l’autre vérité concernant ces viles machines qui nous filent plein de mauvais espoirs malsain pour nos petits cœurs d’expatriés en manque de sensations  : un tout petit coup de pouce de rien du tout et ton cellulaire te montre sa vraie face de monstre.



Mise à jour 21.07.2008

Après mure réflexion et surtout aussi après avoir suivi le lien montré en fin de vidéo, il s’avère que ladite vidéo est en fait une pub (marketing viral?) pour NET10, une compagnie de téléphonie mobile US alternative qui permet aux utilisateurs dégoûtés par leurs providers traditionnels de s’offrir une connexion sans contrat, sans facture, ni iPhone. Il suffit de commander l’un de leurs téléphones et d’acheter des minutes de communication en ligne pour fomenter le prochain coup d’état syldave.

Les imperfections de la perfection

4 June 2008, posté par Marc

fanta.jpg
Visuel © Fanta, 2008

On le sait depuis belle lurette : il ne suffit pas d’être anorexique pour voir son joli faciès orner les couvertures des magazines de destruction cérébrale de masse. Adobe Photoshop, notre ami de toujours, est aussi l’ennemi des imperfections physiques, ou plutôt, ce cher logiciel de retouche d’image vient à la rescousse des publicitaires chaque fois qu’il leur faut gommer ou atténuer les filigranes d’authenticité que Mère Nature a jugé bon de parsemer à la surface de nos corps magnifiques d’imperfection.

Souvent, par inattention, notre œil fatigué ne perçoit plus les aberrations physiques qui fleurissent sur les affiches et les annonces qui vantent les mérites non pas de la beauté, mais des produits pharmaceutiques qui permettraient d’acquérir une esthétique surnaturelle, impossible à maints égards, et surtout scélérate : le temps ne s’efface pas, pas plus que les lois fondamentales de la gravité.

Un blogue passionnant s’est donné pour mission de répertorier les imperfections de la perfection, les vices de procédure et les errements des graphistes et autres infographistes surmenés, lesquels, l’air de rien, rejouent à l’infini, sur leurs Mac, des parties virtuelles d’eugénisme à faire frissonner les lecteurs assidus de l’Île du docteur Moreau. Ce site, qui fait écho aux campagnes de sensibilisation de Dove (voir à ce sujet l’excellent papier d’Yves), porte le doux nom de Photoshop Disasters. Tout un programme, haut en couleur, qui vous fera perdre au bas mot une heure de travail, tant il est difficile de quitter des yeux toutes les erreurs commises par les cyberchirurgiens de l’image. Essentiel.

Tout va bien, on a encore les pubs du Superbowl

6 February 2008, posté par Yves

Dimanche c’était la finale du Superbowl aux US. Pendant que la guerre en Irak coûte des billions de dollars aux contribuables américains et que les histoires de subprimes sont sur le point de mettre des paquets de familles à la rue, tout en pétant le marché immobilier pour ceux qui garderont leur maison, les grosses marques quant à elles ne ratent pas le rendez-vous annuel de la finale de football américain pour vanter les mérites de leurs produits. Et ce à coup de 3 millions de dollars les 30 secondes. Bon, c’est vrai qu’au niveau où est le dollar, ça revenait pas trop cher cette année, mais bon…

Pour ceux qui aiment les pubs, c’est souvent une occasion de voir ce que les agences les plus chères ont concocté. Et forcément ça buzz bien sur le web aussi… Plus de vidéos ici.

Le problème, c’est que maintenant que tout le monde attend ces pubs comme si c’était la venue d’un messie à 100 000 dollars la seconde, les marques deviennent folles et les créatifs ont tendance à vouloir en faire un peu trop, alors ça devient laborieux (et les pub Godaddy.com sont toujours aussi nazes)…

Didja, la pub en ligne sur la pub en ligne

14 August 2007, posté par Yves

didja.jpg

Surfant sur la vague Youtube qui donne envie de rester en ligne à regarder n’importe quoi plutôt que d’aller regarder n’importe quoi à la télé, et suivant évolution récente où tout passe par le Net avant d’être consommé (téléchargements de films, séries TV, et musique en mp3, légalement ou non), NBC s’apprête à lancer son propre site de publicités. Didja, c’est son nom et c’est un jeu de mot sur “Did ya see that?” (t’as vu ça?), ouvrira ses portes l’année prochaine, derrière lesquelles on pourra trouver des pubs récentes ou classiques, des bandes-annonce de films, et autres “contenus associés à des marques”. Préparez-vous à encore plus entendre parler de “viral” dans l’année qui vient, avec tous les créatifs de la planète qui chercheront non plus à nous vendre de la lessive, mais à nous faire tellement parler de la campagne qu’ils auront habilement placée au top des téléchargements de Didja qu’on en finira par avoir envie d’acheter leur lessive…

Et comment Didja va se faire de l’argent? Avec de la pub bien sûr! L’idée étant d’associer des pubs à des pubs, comme par exemple des coupons de réduction pour McDonald’s sur le mini-site dédié à McDonald’s. Qui dit mieux?

Et évidemment, on peu compter sur toutes les fonctionnalités dites “web 2.0″ et on pourra inviter ses amis pour y partager ses idées sur telle ou telle pub, etc. En revanche, même pas de vidéo de promo virale sur le site de Didja lui-même, pour le moment, il y a juste une page “en construction”… Pas très créatif tout ça.

Si vous ne pouvez pas attendre, il y a déjà veryfunnyads.com, le site de TBS (Warner), et adTV, et évidemment Youtube, mais surtout, il y a la collection des 50 meilleures publicités de TV locales (américaines, bien entendu) compilées par the Phat Phree. C’est fort, c’est couillu, c’est sûr de soi, et ça sent le slogan qui tache bien. Pas la peine de se ruer sur Didja, tout est déjà là.

Amuse-bouche:

La suite c’est par ici .


Fermer
E-mail It