Archives pour la tagégorie
« santé »

Bip, buzz & pop-corns

8 June 2008, posté par Marc

cerveauMobile.jpg
Illustration © The Tribune of India, 2003

Après avoir maté une pleine brassée d’émissions télévisées sur le sujet, je n’ai encore obtenu aucune réponse définitive quant aux effets nocifs que pourraient générer les téléphones cellulaires. Vu la proportions de ce genre de machines dans les pays industrialisés — mais également dans les pays en voie de développement — il est grand temps de se préoccuper des effets tant sanitaires qu’économiques de ces petits appareils aussi intrusifs que séduisants.

Aux États-Unis d’Amérique, trois adultes sur quatre possédaient un téléphone portable en 2005 ; en France, fin 2007, plus de 53 millions de personnes avaient souscrit un abonnement auprès d’un opérateur de téléphonie mobile. Bref, s’il existe réellement un problème de santé publique caché dans le placard, il est grand temps de le débusquer.

D’ici que nous en sachions plus sur le type de cancer dont nous mourrons en troupeaux, je vous propose, pour vous détendre, de savourer quelques vidéos qui ont fait le tour du Web et dans lesquelles des adultes consentants se livrent à un plaisir adolescent : la dégustation de pop-corns (comprenez : « grains de maïs soufflé »).

Méthode de cuisson ? La téléphonie mobile. Munissez-vous d’au moins trois téléphones portables (le vôtre, celui de votre conjoint/e et l’iPhone du moutard devraient faire l’affaire) et disposez-les comme des membres du Temple Solaire autour de grains de maïs. Appelez lesdits téléphones en même temps et — pop ! — dégustez. C’est rapide, frais, et cela ne manquera pas de vous faire briller — ou griller — en société. Info ou intox ? À vous de voir…

Au fait, la cervelle, vous la préférez saignante ou à point ?

Merci Andrej, Baseline of Health Foundation et World-News

Cinder le chimpanzé nu

26 February 2008, posté par Yves

cinder-chimpanze-nu.jpg
Cinder le chimpanzé nu

Voici Cinder, le singe nu pour de vrai. Un jour, elle avait des poils comme tout le monde (tout le monde chimpanzé, donc) et puis quand elle a eu cinq mois elle a commencé à les perdre, jusqu’à devenir complètement chauve quelques mois plus tard… Elle a maintenant onze ans, et vit toujours au zoo de Saint Louis, aux Etats-Unis.

En fait, Cinder est atteinte d’alopecia areata, qui est une maladie auto-immune de la peau. Contrairement aux humains, il semblerait que les poils ne sont pas très important chez les chimpanzés, parce que sa famille ne le traite pas différemment à cause de sa condition. Pas de toupet pour Cinder, prenez-en de la graine Messieurs.

Le poisson du bonheur

21 February 2008, posté par Marc

garra.jpg
Des poissons-docteurs (Garra Rufa). Source : The Angry Lab Rat, 2007

Garra Rufa et Cyprinion Macrostomus, tels sont leurs noms. On les appelle aussi poissons-docteurs, car ils s’alimentent des chairs mortes et malades de patients atteints de psoriasis. Les poissons-docteurs sont présents à l’état sauvage dans le lit de rivières turques, syriennes, irakiennes et iraniennes. On les trouve également, désormais, dans des centres thermaux croates (Umag), japonais (Hakone), chinois (Hainan) et coréens.

Psoriasiques de tous les pays, réjouissez-vous ! Il est aussi possible de se faire manger les malepeaux sur l’île de Sentosa, près des côtes singapouriennes. Une séance de quarante minutes de réflexologie poissonneuse vous y coûtera 35 dollars. À ce prix là, le bonheur n’attend pas.

Si vous n’avez ni l’argent ni les loisirs de vous rendre à Singapour pour nourrir les poissons, vous pouvez faire un crochet par le Danemark ou mater un petit film sur YouTube. Attention : vos larmes envieuses pourraient endommager le clavier de votre ordinateur :

Merci Cool Hunting

Perdre du poids, suffit d’y penser

31 January 2008, posté par Yves

maid_bansky.jpg
La nettoyeuse de rue de Bansky, photo © givepeasachance

Psychologue à Harvard, Ellen Langer a fait une petite expérience sur des femmes de ménage d’hôtel. Interrogées, celles-ci ne considéraient pas que leur travail équivalait à faire de la gym, bien que leurs efforts quotidiens dépassent en fait les recommandations. Elle a ensuite expliqué à la moitié de ces femmes que leurs activités correspondaient à la définition d’une vie active saine.

Un mois plus tard, celles qui avaient eu l’information avaient perdu du poids, une pression sanguine plus base, et même un tour de taille plus petit, et ce sans qu’aucun changement d’activité n’ait été remarqué sur le groupe en général…

Certains pensent que ses résultats sont biaisés par le fait que les femmes ayant reçu l’information auraient sans doute changé leur comportement, tandis que d’autres considèrent que c’est un simple effet placebo.

Pour rappel, l’existence de l’effet placebo a été prouvée par des tests médicaux. Par exemple, on donna à des patients asthmatiques des traitement qui devaient normalement empirer leur condition, mais en les présentant évidemment comme des médicaments censés l’améliorer. Non seulement ces sujets eurent l’impression d’aller mieux, mais on pu démontrer que le traitement améliora réellement leur état.

Mais cette expérience va un peu plus loin que l’effet placebo: ces femmes font effectivement de l’exercice au quotidien, et ce que Langer met en avant c’est que la perception de la cause devient catalyseur de l’effet.

Merci NPR

You Bar, c’est pourtant facile de se la péter

25 January 2008, posté par Yves

youbars.jpg

You Bar, c’est un site moche, un logo qui aurait pu être dessiné par Staline quand il était enfant, un soir de déprime, des images ultra compressées qui donnent l’impression que tout sur la page est fait en carton de récupération, et un jaune agressif au possible qui file une conjonctivite si tu le regardes directement. Et si le produit s’appelle You Bar, l’URL du site c’est youbars.com avec un s. Et on peut pas faire son propre packaging.

Bon. You Bar, c’est la barre énergétique des mecs qui mangent sainement et qui se la pètent en même temps. C’est peut-être une blague ou une escroquerie nigériane, mais en tout cas l’idée est tip top, et je ne sais pas ce qui me retient encore d’en commander. En fait si, je sais, ça doit être la trouille de me retrouver à mâchouiller du polonium ou pire

Le concept est simple, tu vas sur le site et tu remplis un formulaire avec les choses que tu aimes bien. A la fin, tu as une barre de céréales, fruits, et protéines qui contient exactement ce que tu aimes, et que tu peux commander à coup de 27 euros le pack de 12.

Le dernier petit problème c’est que ces barres sont destinées à un public qui veut manger sainement, alors il n’y a pas de nougat ni de caramel par exemple, mais rien ne t’empêche de tartiner du Nutella dessus hein.

Syndrome de Kleine-Levin (KLS)

21 August 2007, posté par Yves

kleine-levin.jpg
Photo: Lianne Bed © rileyroxx

Si vous n’avez vraiment pas envie de vous lever le matin, que vous êtes crevé toute la journée, que vous avez envie de manger des chips et des trucs sucrés, et de tripoter toutes les jolies filles que vous rencontrez et vous-même, dites que vous avez Kleine-Levin et que tout ce qu’on peut faire c’est d’attendre que ça passe, et vous laisser dormir. Mais attention, il faudra tenir le coup pendant des années, 10 à 20 heures par jour…

Le syndrome de Kleine-Levin (KLS) est une maladie rare qui touche les adolescents et disparaît autour de la trentaine. L’Association Belge du Syndrome de Kleine-Levin le décrit comme une forme atypique du trouble bipolaire caractérisée par des cycles d’hypersomnie importants, allant jusqu’à vingt heures de sommeil par jour, marqués par des troubles du comportement, de boulimie, d’irritabilité, de désorientation, d’hallucinations, de bouffées délirantes, d’hypersexualité, d’un manque total d’énergie, d’absence émotionnelle et d’un replis sur soi, et souvent d’une hypersensibilité au bruit et à la lumière.

Souvent diagnostiqué à tort comme une mononucléose, Kleine-Levin est souvent précédé par de la fièvre et des symptômes grippaux, et il semblerait que plusieurs facteurs entraînent la maladie. Dr Mignot, expert KLS à Stanford, pense par exemple à un virus ou une bactérie à laquelle certaines personnes seraient génétiquement plus sensibles, et il est à la recherche du gène en question.

La Kleine-Levin Syndrome Foundation et l’université de Stanford recherchent des personnes souffrant de Kleine-Levin (KLS) ou qui en ont souffert dans le passé, intéressées de participer au programme de recherche qui a démarré dans le but de trouver la cause et un traitement de cette maladie rare. Mais pas la peine de les contacter si vous êtes juste un gros flemmard…

Mangeons bien

16 August 2007, posté par Yves

120_calories.jpg
Quelques exemples à 120 calories

Parce qu’une image vaut 1000 paroles, on a parfois envie de voir un exemple de “combien ça fait” en vrai. Et quand il s’agit de nourriture, forcément c’est encore plus intéressant. Pendant votre dernier régime, vous vous êtes demandé à quoi ressemblent 300, 200, et 120 calories? Plus besoin d’essayer de deviner au hasard: allez donc jeter un œil à ces séries de photos séparées aliment par aliment, pour en avoir le cœur net.

300 calories, 200 calories, et 120 calories.

Maintenant, si c’est un peu trop frugal et surtout trop banal à votre goût, promenez-vous plutôt le long de ces deux galeries, extraites du livre “Hungry Planet: What the World Eats“, où l’on découvre des familles de partout dans le monde, entourées par les aliments qu’ils consommeront cette semaine.

hungry_planet_japon.jpg
hungry_planet_inde.jpg
Photo © Peter Menzel & Faith D’Aluisio

Première partie, et deuxième partie

Les garçons n’aiment pas être des filles

31 July 2007, posté par Marc

doisneau.jpg
École rue Buffon. Photographie de Robert Doisneau, 1956

À la fin des années 1990, un psychologue de l’Université de Harward, William Pollack, avait fait sensation en publiant Real Boys (sorti en français sous le titre De vrais gars). Il y dénonçait une génération de gamins qui souffrent d’une « crise silencieuse », où beaucoup se réfugient dans la tristesse, la solitude et, surtout, l’incompréhension. Pollack révélait notamment que bien des garçons se voyaient pris dans une impossible équation, devant être désormais doux, compréhensifs et croire en l’égalité des sexes, alors qu’ils préféraient pour la plupart souscrire aux conceptions traditionnelles selon lesquels un « mec » est un dur, un macho.

En janvier de cette année, Jill Parkin, journaliste au Daily Mail, accusait l’école de transmettre aux garçons un message qui ne leur est pas destiné : les cours sont féminisés, on y demande aux élèves mâles d’être sages et disciplinés, alors qu’il ne rêvent que de réagir à leur production naturelle de testostérone en laissant libre cours à leur instinct de compétition, notamment physique.

Les différences naturelles entre les sexes tendraient à être gommées dans l’éducation, produisant des jeunes hommes mous et incapables de lutter dans la vie d’aujourd’hui. Selon Parkin, les filles se voient quant à elles obligées de grandir dans une société pleine de mâles aliénés où toutes les qualités masculines ont été étouffées. Les nouvelles générations d’hommes ont aussi bien moins de chances de faire de grandes études, celles-ci étant désormais à tel point féminisées qu’ils n’y trouvent plus leur place.

Les affirmations de Pollack et de Parkin laissent songeur. En effet, les hommes n’étant pas plus intelligents que les femmes, la seule qualité typiquement masculine dont ils pourraient se prévaloir aujourd’hui (en dehors d’un contexte guerrier) est la combativité. Celle-ci séduit toujours (et pour longtemps encore) les ressources humaines et… bon nombre de femmes. Alors, quand cessera-t-on de castrer des générations entières de p’tits mecs innocents ?

Un gène lié à l’asthme infantile

12 July 2007, posté par Marc

aerochamber.jpg
Des chambres d’inhalation pour enfants. Photo © Rawji Shana International, 2007

Personne ne sait vraiment quels sont les facteurs génétiques et environnementaux à l’origine de l’asthme, alors que cette maladie est l’une des plus communes chez les enfants (10% des petits Britanniques en seraient atteints).

Un groupe international de chercheurs a identifié un gène associé à l’asthme infantile. À partir d’une étude menée sur plus de deux mille enfants, cette équipe de recherche a isolé un gène nommé ORMDL3 prééminent chez les asthmatiques. Une variante de ce gène augmenterait de 70% le risque d’être atteint.

La Dresse Miriam Moffatt du Collège impérial de Londres affirme en effet que « Nous sommes sûrs d’avoir découvert quelque chose de nouveau et de passionnant concernant l’asthme chez l’enfant. Ces découvertes récentes n’expliquent pas totalement les causes de l’asthme, mais elles donnent accès à d’autres pièces du puzzle que constitue l’environnement génétique à l’origine de la maladie. »

La Dresse Victoria King, de Asthma UK, annonce quant à elle que « de telles recherches permettront de déterminer les risques et les agents protecteurs associés au patrimoine génétique d’un individu ; le but à long terme étant de prévenir et traiter l’asthme aussi bien durant l’enfance qu’à l’âge adulte. »

Croisons les doigts et… retenons notre souffle.

Merci BBC News

22! V’la les poulets!

11 July 2007, posté par Yves

poulets.jpg
Chicken! par mrebert

Quand c’est pas une explosion nucléaire, c’est les épidémies chez la volaille. Décidément, les Tchèques ont bien des soucis. Le mois dernier, la Commission Européenne a annoncé que des cas de grippe aviaire de la fameuse souche H5N1 avaient été diagnostiqués dans un élevage de dindes de Pardubicky. Forcement, les autorités avaient créé un périmètre de securité et une zone de surveillance autour du foyer d’infection. Bref, on n’avait aucune raison de s’inquiéter

Mais c’était jusqu’à la découverte il y a quelques jours à côté d’Assenoncourt, dans l’est de la France, de trois cygnes morts du H5N1 eux aussi. BBC News rapporte que ce n’est que la deuxième fois que ce virus débarque en France, et que l’année dernière 62 oiseaux en sont morts dans le centre du pays. Et ils précisent aussi que près de 200 personnes en sont mortes dans le monde, mais pas encore en Europe apparemment.

Si vous avez une conclusion autre que de devenir végétarien et cynique, postez-la dans les commentaires. La meilleure gagnera une sauce moutarde ou barbecue (au choix).


Fermer
E-mail It