Archives pour la tagégorie
« 3D »

Apnée

31 March 2008, posté par Stahlhelm

Apnée est un joli petit film de Claude Chabot en 3D arrêtée sur la vie noyée de dur labeur d’un pauvre paparazzi brutalement fauché dans la fleur de l’âge. Triste vie.

La Vénus de Milo en 3D

21 January 2008, posté par Yves

venus_milo.jpg
Vénus, Milo, les bras m’en tombent, etc.

En 2005, des gars de chez Konica Minolta se sont amusés à scanner avec un laser les 3 dimensions de la fameuse statue de la Vénus de Milo, et après ils l’ont reconstituée virtuellement pour l’examiner et l’exhiber encore plus qu’elle ne l’est déjà tous les jours au Louvre… Une galerie tout en Flash avec de la musique et une navigation très linéaire un peu frustrante, mais c’est quand même du tout beau à ne pas manquer, surtout si vous êtes fétichistes de femmes sans bras.

Tu veux survivre? Regarde en l’air

14 November 2007, posté par Yves

vache_volante.jpg
Vache volante © classictoys.com

Ça parait drôle mais en fait ça ne l’est pas du tout. J’étais déjà bien assez parano pour pas en plus qu’on me fasse remarquer que je ne surveille pas assez ma 3e dimension…

Aux Etats-Unis, un couple qui conduisait son minivan sur une route de campagne tranquillement, peut-être en discutant de choses jolies et mignonnes parce qu’ils fêtaient leur premier anniversaire de mariage, a failli mourir de la manière la plus absurde qui soit: une vache de 250 kilos qui se promenait sur une falaise 60 mètres au dessus d’eux est simplement tombée sur leur voiture et l’a écrabouillée au passage. Le couple a fini à l’hôpital par précaution mais sans bobo. Le van est tout cassé. Et la vache a été achevée sur place. J’imagine qu’ils ne vont pas culpabiliser de manger des steaks et porter des vestes en cuir à partir de maintenant…

telescope-solaire.jpg

Pendant ce temps là, dans le champs de Barbara Nefstead, pouf, voila-t-y pas que tombe sans crier gare un télescope solaire. Les scientifiques du Centre National pour la Recherche Atmosphérique avaient lancé cet engin dans l’espace pour faire un vol d’essai, il était censé rester en basse atmosphère le temps de récupérer des informations météo, et retomber sur terre une fois sa mission accomplie. Ce n’est donc pas un accident et la version officielle c’est que cette énorme machin est designé pour retomber sur terre tôt ou tard. Les Nefstead quant à eux, personne ne les avait prévenu.

En tout petit a droite sur la photo, c’est un humain et un chien. Imagine si ce machin tombe sur ta maison pendant que tu te fais ton café-tartines du matin…

Le télescope n’a heureusement rien cassé dans sa chute, et les scientifiques en question ont annoncé qu’il viendrait le récupérer dans la semaine qui a suivi. La prochaine fois que vous regardez la météo à la télé, rappelez-vous qu’il y a des gens qui risquent leurs vies pour ça, et qui ne le savent même pas, et que tout le monde s’en fout.

Et pendant ce temps là, au Japon, c’est la deuxième fois en deux semaine qu’une femme se suicide en se jetant du haut d’un immeuble et atterrit sur un homme qui passait par là et ne demandait rien à personne. Non, ce n’est pas deux fois de suite la même femme et le même homme: les deux femmes sont mortes et les deux hommes sont à l’hôpital. Alors oui, 2006 était la 9e année consécutive ou le nombre de suicides au Japon excédait 30 000 morts, mais c’est vraiment pas une raison pour aussi tuer les pauvres gens qui rentrent chez eux après le boulot…

D’une simple photo à un modèle en 3D

29 October 2007, posté par Yves

Les petits gars de chez Singular Inversions ont développé le logiciel FaceGen dont vous n’allez sûrement jamais vous servir et moi non plus, vu qu’il s’adresse surtout aux pros de la modélisation 3D, pour les jeux vidéos et autres effets spéciaux de films. Alors oui je sais, encore une vidéo, tout ça, mais leur démonstration est tellement digne d’un film de science-fiction à la limite du “mais c’est impossible, arrête tout de suite!!!” que je me devais de partager ça avec toi, ami de lll et des choses qui font faire “ouaaaa” et se trépigner un peu dans son fauteuil. Le plus beau est à la fin, alors il faut être un peu patient au début quand ils expliquent comment ça marche.

Peter Callesen

13 September 2007, posté par Yves

peter_callesen_1.jpg
Photo © Peter Callesen

Peter Callesen fait des découpages dans des feuilles de papier A4 classiques comme on en voit tous les jours, et tellement banales qu’on n’en perçoit plus la matérialité. Il fait aussi des performances et des illustrations, mais ses découpages sont clairement ce qu’il fait de plus impressionnant. Callesen explique sur son site qu’il explore la relation entre la 2D et la 3D, et clairement ça réussit à ses pièces qui sont tout en contraste, et aussi que ses personnages sont accrochés à leur origine sans possible échappatoire, et ça aussi ça donne à ses œuvres une dimension assez tragique et froide que j’aime bien.

peter_callesen_2.jpg
Toutes les photos © Peter Callesen

peter_callesen_3.jpg

peter_callesen_4.jpg

peter_callesen_5.jpg

peter_callesen_6.jpg

peter_callesen_7.jpg

peter_callesen_8.jpg

peter_callesen_9.jpg

peter_callesen_10.jpg

peter_callesen_11.jpg

MoCap Massacre

6 September 2007, posté par Corbor

La motion capture est un procédé utilisé dans les jeux vidéo et l’animation 3D. Le principe est simple : on colle des capteurs sur un acteur et on le filme. Ensuite on prend la vidéo et on récupère les mouvements de l’acteur que l’on colle sur un personnage virtuel. Ou plutôt, on colle le personnage sur l’acteur.
Le résultat fait qu’on n’a plus besoin d’animer un personnage à la main et qu’en théorie l’animation est particulièrement naturelle.
Par exemple, dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, le personnage de Gollum était entièrement animé en motion capture.
Donc, à son meilleur, voilà à quoi la motion capture ressemble :

Le problème d’un tel procédé, c’est qu’il simplifie tellement la production de films d’animation que tout le monde l’utilise à tort et à travers pour économiser du temps et de l’argent.
Animer en mocap un personnage comme Gollum, qui évolue au milieu d’acteurs et de décors réels a un sens. Mais si on prend un cartoon, l’effet change complètement. Le propre de Bugs Bunny et consorts est que leurs mouvements sont totalement irréalistes et exagérés ; basiquement, le but est qu’ils bougent comme des animaux débiles sous amphés.
Daffy Duck n’a pas été dessiné pour bouger comme un humain adulte pataud, mais bien comme un canard anthropomorphique mongol.
C’est pour ça que les types qui suent à grosses gouttes dans leur costume Dingo à Disneyland sont tellement flippants. Et c’est pour ça que pour ce genre de personnage on évite à tout prix d’utiliser la motion capture.
Pour illustrer mon argument, les types de Cartoon Brew ont trouvé ces trois vidéos particulièrement dérangeantes — après Farfour et Nahoul, LiLeLa présente MoCap Massacre :

La tête dans des nuages de pixels

6 September 2007, posté par Stahlhelm

VR
La réalité virtuelle version Spaceballs.

Décidément, chez LiLeLa on n’arrête pas de présenter des gadgets marqués ® et voilà qu’une équipe d’artistes russes a mis au point le Super-i®, un casque de « virtualité réelle » ! Oui, c’est bien ça : virtualité réelle. Et pas réalité virtuelle.

La virtualité réelle est le concept de transformer la réalité qui nous entoure en une sorte de monde virtuel et le Super-i® est son véhicule. En clair, avec cet indispensable ajout à la panoplie de tout nerd, tu peux désormais voir ta mère dans Matrix, ta petite sœur en relief et ton ragondin d’appartement en négatif. Tout un programme sans attraper la grosse tête :

Bon, malgré la tagégorie inutile attachée à ce papelard, cette petite merveille de technologie est tout de même le parfait outil pour lire Neuromancer de William Gibson et enfin en comprendre au moins la moitié.

Merci William et English Russia.

ZPrinter®450

5 September 2007, posté par Stahlhelm

Bushnell
Bushnell’s Perfect Letter Copying Books, circa 1895

Toi qui as déjà de la peine à centrer ta feuille correctement lorsque tu veux en faire un agrandissement x20 sur ta photocopieuse de bureau limite vintage, comment peux-tu concevoir que ta feuille pourrait être imprimée en 3D tout aussi simplement moyennant un investissement de base juste un peu plus élévé ? Facile, en regardant la télévision japonaise, une fois de plus. The Best House nous présente, avec élégance et pédagogie, les courbes alléchantes de la ZPrinter®450, imprimante 3D couleur à jet d’encre, « gentille avec ton bureau » (?!#*) et bon marché pour tout le monde :

L’impression 3D, en passe de devenir la technologie à la mode pour tout geek en col blanc comme nous le prouve CSI: New York, est surtout utilisée pour la création rapide de modèle de prototype en 3D.

L’impression 3D est une technologie de prototypage rapide récente. Elle permet de générer un objet réel à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière couche par couche pour au final obtenir la pièce terminée.

Par rapport aux autres technologies de prototypage rapide tradionnelles (stéréolithographie,…), l’impression 3D est nettement meilleure marché et rapide mais la solidité des pièces est légèrement inférieure.

Elle est ainsi idéale pour la visualisation de concepts, de vérification d’ergonomie, etc.

source: Wikipédia

Han Solo
Han Solo en 3D

En clair, si tu veux savoir la tête qu’aura ta future fille avant même de la concevoir dans l’intimité de ton couple une belle nuit de pleine lune, tu prends un portrait de toi et un de ta femme, tu les ouvres dans Photoshop pour un faire un joli mashup et hop, tu uploades le tout dans ta Z450 de salon qui recrache la tête adulte de ta descendance en 3D quelques longues minutes plus tard.

A quand les machines qui s’auto-répliquent? A maintenant.

Merci Japan Probe.

Un os de perdu, dix d’imprimés

14 August 2007, posté par Marc

bonefactory.jpg
Photo © Bone Factory, 2007

Des chercheurs du Département d’ingénierie des tissus de l’Université de Tokyo ont mis au point une imprimante en trois dimensions capable de produire des os artificiels. Cette technologie vise surtout la chirurgie reconstructive.

Des premiers essais — concluants — avaient été effectués en juillet 2005 sur un corgi gallois, chien berger aux oreilles de gremlin qui souffrait d’une tumeur crânienne. Cet automne, de nouveaux tests seront effectués sur des êtres humains.

En gros, la production des os se fait de la manière suivante : un ordinateur de modélisation 3D utilise les informations issues des radiographies et des tomographies du patient. Il commande ensuite une imprimante à jet d’encre qui dépose, strate après strate, des gouttelettes d’un polymère à base d’eau sur de fines couches de Ca3(PO4)2.

Solides, légers et poreux, ces os « imprimés » possèdent des propriétés similaires à celles de l’ossature naturelle. Si tout se passe bien lors des prochaines séries d’essais (prévues dans dix hôpitaux japonais), cette nouvelle technologie devrait apparaître sur le marché à partir de 2010. D’ici-là, évitez de vous casser la tête.

Merci Pink Tentacle


Fermer
E-mail It