Archives pour la tagégorie
« cyberpunk »

Tisserandes cyberpunk, entre autres

30 juin 2008, posté par Stahlhelm

Blue Widow 1
Blue Widow 1

On a récemment vu que les animaux et le cyberpunk font agréablement bon ménage chez LiLeLa, même s’ils ont attisés les passions de nos lecteurs aux grands cœurs affolés par la cruauté de ces superbes sculptures.

On vous revient aujourd’hui avec une autre forme de sculpture animalière, moins propice à la discussion sûrement, plus proche des bestioles envahissantes de l’order electrus, mais toute aussi tiptop.

Articulated Singer Insect
Articulated Singer Insect

On ne saura que remercier des deux mains Christopher Conte, l’artiste norvégien derrière tout ça, qui nous aide une fois de plus à passer ces horribles journées d’été si déprimantes pour ceux d’entre nous qui préfèrent de loin le bronzage synthétique d’un 22 pouces que celui de Sol.

Decodroid
Decodroid

Steam Insect
Steam Insect

Black Widow 1
Black Widow 1

Stainless Steel Spider Armature
Stainless Steel Spider Armature

Battery Powered Microbotic Insect
Battery Powered Microbotic Insect

While still in high school he attended St. John’s University and in the eleventh grade received a scholarship to Pratt Institute in Brooklyn, New York. Once at Pratt, he also studied human anatomy at Columbia Presbyterian Hospital through a program sponsored by Columbia University.

After earning a Bachelors Degree in Fine Art (BFA) from Pratt Institute, he entered the prosthetics field and began making artificial limbs for amputees in New York. Combining an abiding love for sculpture, medical science and biomechanics, the field enables Chris to apply his natural talents to help others in less fortunate situations, which he still does to this day.

Merci Wired.

La tête dans des nuages de pixels

6 septembre 2007, posté par Stahlhelm

VR
La réalité virtuelle version Spaceballs.

Décidément, chez LiLeLa on n’arrête pas de présenter des gadgets marqués ® et voilà qu’une équipe d’artistes russes a mis au point le Super-i®, un casque de « virtualité réelle » ! Oui, c’est bien ça : virtualité réelle. Et pas réalité virtuelle.

La virtualité réelle est le concept de transformer la réalité qui nous entoure en une sorte de monde virtuel et le Super-i® est son véhicule. En clair, avec cet indispensable ajout à la panoplie de tout nerd, tu peux désormais voir ta mère dans Matrix, ta petite sœur en relief et ton ragondin d’appartement en négatif. Tout un programme sans attraper la grosse tête :

Bon, malgré la tagégorie inutile attachée à ce papelard, cette petite merveille de technologie est tout de même le parfait outil pour lire Neuromancer de William Gibson et enfin en comprendre au moins la moitié.

Merci William et English Russia.

Nippon 2007 – là où la noblesse et la lie de la SF se parlent

3 septembre 2007, posté par Stahlhelm

L’autre jour, j’ai transporté ma carcasse bien trop casanière du côté de Nippon 2007 et j’en ai pondu une petite merveille sur les Xénobiophiles, mon alter-ego science-fictif. Voilà :

Zines
Nippon 2007 dans toute sa grande splendeur. Photo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Il doit désormais être de notoriété publique que deux joyeux drilles de l’équipe des Xénos ont rejoint les hordes anonymes de geeks et de nerds pour cette orgie S.-F. qu’est l’annuelle Worldcon. Pour la première au Japon (et en Asie), les organisateurs ont choisi le site de Minato Mirai à Yokohama pour se vautrer dans cette typique ambiance cyberpunk qu’ont pas mal d’endroits au Japon.

Pacifico Yokohama
Le centre de conférences Pacifico Yokohama avec les courbes généreuses de l’hôtel Intercontinental en arrière-plan. Photo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Pacifico Yokohama
Une autre vue du Pacifico Yokohama et de l’Intercontinental. Photo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

En fait, en parlant de hordes, je devrais plutôt parler de petites bandes, car, comme tout le monde s’y attendait certainement, le centre de conférences Pacifico Yokohama ne débordait malheureusement pas de visiteurs, dû notamment au fait que Nippon 2007 était justement au Japon et que la plupart des fans, ainsi que quasi tous les lauréats des divers prix Hugo d’ailleurs, ont financièrement boudé la chose du bout de leurs nez trop éloignés du rêve. L’avantage fut que les auteurs présents étaient bien plus accessibles qu’on aurait pu le penser :

Déjeuner de rêve
Les Xénos bavant autour d’une table de rêve. De gauche à droite: flou artistique, Robert Silverberg (sic !), Patrick Nielsen Hayden (éditeur), Alice (compagne de Cory Doctorow), Cory Doctorow (auteur-bloguer-altruiste), Charlie Stross (auteur), Theefer (collaborateur des Xénos) et Hau Ruck ! (collaborateur des Xénos, invisible et derrière son vieux DMC-FX9).

Sinon, empêtrés dans les mailles extrêmement serrées du truculent programme, nous avons eu la chance de suivre 2-3 discussions très intéressantes dont voici quelques extraits filmés d’une main tremblante d’émotion :

Is science fiction necessary? (montez le son et sortez votre méthode d’anglais, c’est de la faute au DMZ-LX9)
Vidéo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Discutant du rôle de la S.-F. et de son avenir, on retrouve de gauche à droite: Inge Heyer, la remplaçante de Peter Heck (auteur) dont j’ai complètement oublié le nom, Robert Charles Wilson (auteur, lauréat du Hugo 2006 pour le meilleur roman avec Spin) et Paul Cornell (auteur et source principale des éclats de rire de cette discussion). Vous aurez également remarqué en passant un exemple effarant de la camaraderie qui existe entre les fans et leurs idoles. Cet ancêtre du fandom qui se lève pour ajuster le nom de Robert Charles Wilson est tout simplement émouvant. Merci Nippon 2007.

Mundane or Transcendent? (1ère partie)
Vidéo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Mundane or Transcendent? (2e partie)
Vidéo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Là, le sujet, et surtout son énoncé, était un tantinet plus précis et geeky que le précédent, avec de gauche à droite Patrick Nielsen Hayden (éditeur), Charlie Stross (auteur geek par excellent), Cory Doctorow (auteur-bloguer-altruiste) et Robert Silverberg (auteur-légende old school mais qui a bien tenu la route). Le débat a tourné autour de la S.-F. « mondaine », qui essaie de décrire un futur proche le plus réaliste et plausible possible et la S.-F. « transcendante » qui se consacre à un futur beaucoup plus éloigné avec de nombreux éléments fantastiques moins proches de notre réalité. Avec les occasionnels apartés sur Robert A. Heinlein (?*!!).

42
42. Photo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

On signalera en passant que la Worldcon est également un haut lieu de la mode mondiale.

Cosplay
Le cosplay permet aux moins jolis d’entre nous d’être aussi pris en photo. Photo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Les Hugo Awards
La cérémonie de remise des prix Hugo s’est avérée un chouya bizarre car aucun lauréat, si mes souvenirs ne me jouent pas de mauvais tours, n’était présent à Yokohama. Même pas Vernor Vinge, réceptacle du Hugo du meilleur roman pour Rainbows End. Heureusement que Georges Takei, Ultraman et ses potes étaient là pour nous redonner des guilis dans le slip.

Voici la liste complète des Hugo 2007.


Vidéo Les Xénobiophiles, 01.09.2007


Vidéo Les Xénobiophiles, 01.09.2007

Sinon, pour conclure, Arte pense apparemment faire un sujet (date encore inconnue) sur la Worldcon pour son émission Tracks vu que les deux reporters qui s’étaient dépêchés sur place ont interviewé vos deux servi