Archives pour la tagégorie
« photographie »

Des sapeurs dans leur pays en feu

17 November 2008, posté par Marc


Séverin le sapeur. Photographie © Héctor Mediavilla, 2007

Pas plus tard qu’hier, Olusegun Obasanjo (ancien président du Nigeria), envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands lacs, achevait sa mission en République démocratique du Congo. Il y avait rencontré Laurent Nkunda, le chef du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple — laissez-moi rire), ainsi que le président de la RDC, Joseph Kabila. Le résultat de sa visite : l’engagement de Laurent Nkunda en faveur d’un cessez-le-feu dans la province du Nord-Kivu, région en proie à des combats entre loyalistes de l’armée gouvernementale et « rebelles » à la solde du général dissident.

Tout cela pour rappeler que le « Congo-Kinshasa » (à l’origine, une réplique 1:1 du paradis), est encore et toujours le champ de bataille de charognards qui pillent tant la population que les ressources naturelles du pays. Toutefois, dans cette nation économiquement détruite, politiquement instable, dans ce lieu d’extrême pesanteur, il existe une espèce d’oiseaux rares constamment sur leur trente et un, se pavanant comme si de rien n’était, avec l’aplomb et la nonchalance de paons. À bien y regarder, il se pourrait que ce soit là une forme de révolte, une manière de bras d’honneur face au chaos et à la guigne.

Sans doute avez-vous déjà croisé ces personnages d’une dignité d’un autre âge, ces « magnifiques » qui parfois s’affrontent visuellement au cours de soirées dédiées au culte de la sape. Alors, pour oublier quelques instants la guerre, pour vous rafraîchir les yeux, faites un tour dans la galerie virtuelle que leur dédie Héctor Mediavilla, ancien cadre financier qui se consacre désormais à la photographie. Cet artiste espagnol de 38 ans, membre du réseau Picturetank (coopérative de photographes), a su saisir in situ les « sapeurs », ces paradoxes sur pattes, ces œuvres d’art vivantes qui ne cessent de détonner dans le paysage mélancolique de leur pays en guerre. Un délice à découvrir sur Zonezero.

La Tour de trois cents mètres

3 November 2008, posté par Yves

La tour Eiffel
La tour Eiffel © Droits réservés

“L’histoire de la tour Eiffel et sa construction, vues par son architecte”, un album publié en 1900. C’est sur le site de la Bibliothèque nationale de France que ca se passe, et c’est plein d’images et tout et tout.

Et comme ils expliquent mieux que moi, je me tais et j’écoute, et toi aussi:

Gustave Eiffel (1832-1923) voyait dans sa tour non une simple attraction pour les visiteurs de l’Exposition universelle qui en fut le prétexte, mais une œuvre utile à la science; véritable “résumé de la science contemporaine”, elle était la parfaite manifestation du génie national portant au plus haut niveau l’art de l’ingénieur. La tour de Gustave Eiffel avait suscité de nombreuses controverses et avait été l’une des principales attractions de l’Exposition universelle qui s’était tenue à Paris en 1889.

L’ouvrage intitulé La Tour de trois cents mètres, dédié par Eiffel à ses collaborateurs, fut publié en 1900 en deux volumes. Le premier volume de textes relatait dans le détail la genèse du projet, l’exécution des travaux, le coût de la construction, l’exploitation commerciale de l’édifice, ainsi que les diverses expériences scientifiques, dans des domaines divers tels que la météorologie, la physique ou la physiologie, qui purent y être menées; un second volume de planches et de photographies venait illustrer avec précision les descriptions du premier volume.

(C’est pas mal quand c’est les autres qui parlent hein? Bon.)

La tour Eiffel

Pour en voir encore tout plein des images, on va voir ici si j’y suis, et après, on peut aussi consulter le document avec une interface toute bizarre mais ça doit être parce que je suis sur Mac.

La tour Eiffel

La tour Eiffel

La cité des ombres d’Alexey Titarenko

29 May 2008, posté par Yves

alexey_titarenko1.jpg
Alexey Titarenko, “City of Shadows”

Alexey Titarenko a ceci en commun avec LiLeLa qu’il ne rate pas un épisode de Lost. Ou alors c’est les producteurs de la série télé qui sont fans de son œuvre. Je ne sais pas très bien, ça peut tout aussi bien être une coincidence, et de toute façon on s’en fout parce que c’est beau ça fait un peu des guilis, deux des caractéristiques qui définissent quelque chose mais je sais plus trop quoi parce que je suis encore trop troublé par les clichés de sa “City of Shadows” photographiée de 1992 à 1994. Et je parle de cette série, mais il y en a d’autres sur son site qui en est plein.

alexey_titarenko2.jpg

alexey_titarenko3.jpg

alexey_titarenko4.jpg

alexey_titarenko5.jpg
Le tout © Alexey Titarenko, “City of Shadows”

Et comme on vous aime (oui oui), et que ce blosste était vraiment décidément bien trop court, je vous rajoute même un petit doc sur le monsieur, “Alexey Titarenko: l’Art et la Manière,” produit par IMAGE & Co. pour Arte. Allez hop.

1ère partie:

2ème partie:

3ème partie:

Bon je vous laisse, je vais vite à la galerie Nailya Alexander.

Retomber en enfance et perdre son boulot

23 May 2008, posté par Yves

taggalaxy.jpg

Tu te rappelles, quand tu n’étais encore qu’un tout petit bébé, ta mère et moi nous t’avions installé un mobile au dessus de ton lit, avec des planètes qui tournaient dans tous les sens, gracieusement et doucement, et tu tendais les bras pour les toucher, mais tu n’arrivais jamais à les atteindre et parfois cette frustration te berçait jusqu’à t’endormir profondément pendant qu’on jouait à Risk dans le salon? Tu as grandi et maintenant tu as un job et un ordi et toujours cette étincelle de curiosité sans malice dans tes yeux. Et les petits gars de chez Tag Galaxy l’ont bien compris, et ils ont combiné ce que tu aimes le plus (les mobiles avec des planètes qui tournent) avec ce que tu aimes le plus (Flickr et ses photos par milliards), pour ton seul plaisir. Sauf que maintenant, tu peux toucher. Tu peux même cliquer et double-cliquer…

taggalaxy2.jpg

Basée sur les tags qui accompagnent la plupart des photos de Flickr, ce petit mashup en Flash navigue dans le site de manière thématique et ludique, et c’est quand finalement ton boss te tapotte gentiment sur l’épaule que tu te rends compte que ça fait bien une heure que tu voyages dans l’espace et ton enfance.

Cauchemars d’enfant

6 May 2008, posté par Stahlhelm

Candy
Candy © Joshua Hoffine

Avertissement: en lisant cet article, ou juste après l’avoir terminé, il t’est fortement déconseillé de te retourner pour voir ce qui se cache derrière toi ou de te pencher pour voir si le croque-mitaine ne se planque pas sous ton lit pour te dévorer tout cru ce soir de pleine lune que tes imbéciles de parents ont choisi pour aller se faire un demi-poulet avec frites de Chez ma cousine.

Car c’est exactement ce genre de petites horreurs qu’illustre Joshua Hoffine dans ses photos aigre-douces qui sauront sans manquer te rappeler ces mauvais souvenirs que tu croyais bien enfouis sous des tas de couches de subconscient et un duvet qui te protégeait à coup sûr du mal ancestral.

Bed
Bed © Joshua Hoffine

Basement
Basement © Joshua Hoffine

Wolf
Wolf © Joshua Hoffine

Balloons
Balloons © Joshua Hoffine

Closet
Closet © Joshua Hoffine

Les amateurs du genre trouveront encore plus de délicatesses du même acabit sur le site officiel de ce merveilleux monsieur qui offre ses œuvres pour des sommes modiques inversément proportionnelles au taux de terreur causé par ce fin lecteur de l’âme de l’enfant moderne.

Merci Right Some Good.

Quelques instants de brutalité dans un monde de douceur (I)

4 February 2008, posté par Yves

shark05.jpg

Pour ceux qui se sentent d’humeur, ou simplement détestent cordialement les phoques, le Telegraph publie un petit pictorial fin et délicat de grands requins blancs qui passent à table. Miam.

shark06.jpg
© Photos droits réservés

John Ross

6 December 2007, posté par Yves

john_ross.jpg
Photo © John Ross

Non seulement les photos de John Ross sont originales et explorent des manières quasi abstraites de montrer des corps tout en simplicité organique et minimaliste, mais en plus elles sont vraiment belles. Et comme si ça suffisait pas, le site tout en flash est très original et son interface est un délice.

Merci Schizodoxe

Les vacances de Monsieur Hubble

3 December 2007, posté par Yves

hubble_1.jpg

Il y a quelques années de cela, dix-sept pour être précis, Hubble partait en vacances avec son Michelin, ses bermudas, et son appareil photos en bandoulière. Au début, on s’est fait du souci à cause de sa myopie un peu particulière, mais finalement, il nous a envoyé plein de cartes postales tout au long de son périple, qui prouvent bien finalement qu’il a l’œil.

hubble_2.jpg

Elles montrent aussi une fois de plus, comme s’il y avait besoin de le rappeler, que nous sommes entourés d’un terriblement immense mais bien joli et bien rempli vide.

hubble_3.jpg

hubble_4.jpg

hubble_5.jpg

hubble_6.jpg

Tout plein d’autres images bien plus grandes (et les explications que j’avais la flemme de recopier) dans son carton à chaussures en bas de l’armoire.

Les 1000 lieux qu’il faut avoir vus dans sa vie

28 November 2007, posté par Yves

prague.jpg
Prague

Patricia Schultz est une habituée de LiLeLa, et comme beaucoup d’entre vous, elle se disait qu’après avoir lu tel ou tel billet, elle “pouvait maintenant mourir tranquille”. Mais juste avant de se laisser sombrer dans une sérénité béate, Patricia se ressaisit quand même et fit la liste des endroits qu’elle n’avait pas encore vus et qu’elle voulait visiter avant de mourir. Tout à sa joie, elle se laissa un peu emporter (on sait comment sont les presque-suicidaires) et y ajouta les lieux qu’elle avait déjà vus mais qu’elle avait envie de se rappeler aussi. Et paf, quand elle a atteint presque exactement 1 000 lieux, elle en a rajouté quelques uns pour faire un chiffre rond et publier son livre “Les 1000 lieux qu’il faut avoir vus dans sa vie” (en Anglais c’est ici).

Elle y parle de ruines sacrées, de réserves naturelles, de villages en haut de montagnes, de châteaux, de festivals, restaurants, cathédrales, îles cachées, musées et tout ça, avec des détails sur le pourquoi du comment et les adresses, les sites web, numéros de téléphone, et meilleures périodes pour visiter.

pompeii.jpg
Pompéi

Et pour ceux qui sont trop flemmards et qui n’ont vraiment rien compris au message, et préfèrent mourir boursouflés de regrets et d’ignorance, on peut visiter le groupe sur Flickr ou pleins de membres construisent une galerie collaborative virtuelle des endroits mentionnés dans le livre.

Il y a aussi évidemment un site web officiel, et un autre sur son émission de télé.

santorini.jpg
Santorini – Les photos sont © Savannah Grandfather

Jeux d’argent

21 November 2007, posté par Yves

billets_buildings1.jpg

billets_buildings2.jpg
Photos © Musely

Parce qu’il n’y a pas que le fric dans la vie, mais qu’on a souvent un billet en poche et du temps à perdre. Pendant que Musely s’amuse avec la perspective et les profondeurs de champs, et redécouvre son patrimoine, Hasegawa Yosuke quant à lui rend hommage aux grands de ce monde tout en les désacralisant un peu au passage…

billet_gandi2.jpg

billet_lincoln2.jpg
Photos © Hasegawa Yosuke


Fermer
E-mail It