Archives pour la tagégorie
« alimentation »

Unité Inhabitée #30

13 February 2009, posté par Yves


Slap Chop!

Dinner in the Sky, ou comment manger avec l’estomac dans la gorge

28 April 2008, posté par Yves

dinner_in_the_sky.jpg

Et soudain, Flessandra laisse tomber malencontreusement la salière et c’est le drame…

Si vous vous êtes toujours dit que ce qui manque chez Troisgros c’est des sièges Recaro, ou bien si vous avez des amis tellement inintéressants que même autour d’un bon repas et d’une bonne bouteille vous continuez à regarder par la fenêtre, alors Dinner in the Sky c’est pour vous.

dinner_in_the_sky1.jpg

Une grue, des ceintures de sécurité, des picotements dans les pieds pendant tout le repas, et l’air un peu con… Plus de détails sur comment on va aux toilettes, et des photos et vidéos, sur leur site.

Les oeufs du Mal

14 February 2008, posté par Stahlhelm

Une fois encore, LiLeLa se penche sur le travail de mémoire historique sans taches d’une agence de publicité sud-africaine pour le plaisir de vos yeux incrédules et hilares.

The Eggsis of Evil - Hitler
The Eggsis of Evil – Hitler (cliquez pour agrandir)

The Jupiter Drawing Room a créé cette campagne drôlastique pour Nulaid Eggs (littéralement et phonétiquement: Œufs fraîchement pondus), une boîte sud-africaine qui fabrique des œufs frais (sic). On notera que la campagne semble avoir eu tellement d’effet que le site officiel de Nulaid est totalement dans les brocolis.

The Eggsis of Evil - Kim Jong-il
The Eggsis of Evil – Kim Jong-il (cliquez pour agrandir)

On ne résistera pas non plus à aimer sans réserve le motto (apparemment tiré de Caton l’Ancien) de l’agence :

Rem tene, verba sequentur

que nous traduirons librement par :

Agrippe-toi à la chose, la verve s’ensuivra.

The Eggsis of Evil - Oussama Ben Laden
The Eggsis of Evil – Ben Laden (cliquez pour agrandir)

Merci NOTCOT.ORG et 2WENTY 4OUR.

Bonne année du rat

12 February 2008, posté par Yves

rat1.jpg

Depuis quelques jours c’est la nouvelle année chez les Chinois, et cette année c’est un nouveau cycle de douze années qui commence par celle du rat. Alors pour fêter ça comme il se doit, quoi de meilleur qu’un bon repas avec la famille et les amis.

rat2.jpg

rat3.jpg

rat4.jpg

Et pendant ce temps-là à Taiwan, un restaurant sert depuis 58 ans une dizaine de plats à base de cet animal bien appétissant. Dix-huit kilos de viande de rat sont servis quotidiennement, et l’année du rat augmenterait la demande de cette viande devenue populaire pendant les années 1940-50 dans le Taiwan rural qui ne pouvaient pas toujours se payer de porc ou de poulet.


(Pour nos lecteurs via flux RSS: désolé si la vidéo ne s’affiche pas, viendez donc la regarder directement sur le site)

J’attends avec impatience les scènes en extra sur le DVD de la version Chinoise de “Ratatouille”.

Quelques instants de brutalité dans un monde de douceur (I)

4 February 2008, posté par Yves

shark05.jpg

Pour ceux qui se sentent d’humeur, ou simplement détestent cordialement les phoques, le Telegraph publie un petit pictorial fin et délicat de grands requins blancs qui passent à table. Miam.

shark06.jpg
© Photos droits réservés

You Bar, c’est pourtant facile de se la péter

25 January 2008, posté par Yves

youbars.jpg

You Bar, c’est un site moche, un logo qui aurait pu être dessiné par Staline quand il était enfant, un soir de déprime, des images ultra compressées qui donnent l’impression que tout sur la page est fait en carton de récupération, et un jaune agressif au possible qui file une conjonctivite si tu le regardes directement. Et si le produit s’appelle You Bar, l’URL du site c’est youbars.com avec un s. Et on peut pas faire son propre packaging.

Bon. You Bar, c’est la barre énergétique des mecs qui mangent sainement et qui se la pètent en même temps. C’est peut-être une blague ou une escroquerie nigériane, mais en tout cas l’idée est tip top, et je ne sais pas ce qui me retient encore d’en commander. En fait si, je sais, ça doit être la trouille de me retrouver à mâchouiller du polonium ou pire

Le concept est simple, tu vas sur le site et tu remplis un formulaire avec les choses que tu aimes bien. A la fin, tu as une barre de céréales, fruits, et protéines qui contient exactement ce que tu aimes, et que tu peux commander à coup de 27 euros le pack de 12.

Le dernier petit problème c’est que ces barres sont destinées à un public qui veut manger sainement, alors il n’y a pas de nougat ni de caramel par exemple, mais rien ne t’empêche de tartiner du Nutella dessus hein.

Vous reprendrez bien un peu de patates?

22 October 2007, posté par Yves

spudware.jpg

Parce qu’il faut arrêter avec le plastique, ils ont créé Spudware, les couverts fabriqués à base de 80% d’amidon de patate et 20% d’huile de soja. Ça résiste à la chaleur, c’est aussi résistant que les couverts en plastique habituels, et on peut même les laver et les réutiliser. La grosse différence? C’est biodégradable en 6 mois.

Un sac de 30 pièces assorties (10 fourchettes 10 couteaux, 10 cuillères) coûte 4.25 euros et vous pouvez les commander en Angleterre ou aux US.

Merci Inhabitat

Dieu vs. McDonald’s

17 October 2007, posté par Yves

big_mac.jpg

Combien des 10 commandements pouvez-vous citer de tête? A l’occasion de la sortie du film “Les dix commandements”, une étude a été réalisée aux US et contrairement aux idées reçues comme quoi tous les Américains sont à fond dans le McDo et la religion, en fait il semblerait que c’est la culture du fast food qui gagne à la fin.

80% des 1 000 personnes interrogées ont pu citer les ingrédients du Big Mac, contre moins de 60% qui se souvenaient du commandement “Tu ne tueras point”. Moins de la moitié, 45%, se rappelèrent du commandement “Tu honoreras ton père et ta mère”, mais 62% savent que le Big Mac contient des cornichons.

Bon, mais c’est facile de se moquer et de comparer deux choses pas vraiment comparables, alors on en revient à ma question du début: combien de commandements tu te rappelles, toi? La liste juste après le clic.

(more…)

Amusons-nous avec les frites du MacDo

1 October 2007, posté par Yves

frites_mc_donalds.jpg
McDonald’s Fries © trungson

Vous vous souvenez sûrement de Morgan Spurlock et de son documentaire “Super Size Me” (dont le site web est en panne?). On aime ou on n’aime pas, et son problème principal à mon avis c’est que tout le monde s’est braqué sur Mc Donald’s alors qu’en fait le doc s’attaquait au problème de la mal-bouffe en général et non pas au Big Mac lui même, mais bon on gardera ce débat pour un autre jour. Spurlock donc, a fait une petite expérience amusante et surprenante avec les fameuses frites du MacDo, et je ne sais pas si c’est vraiment vrai, ni ce que ca prouve, ni ce qu’on est censé en déduire, mais cette petite vidéo fait sourire et donne envie de reproduire l’expérience pour voir réellement de quoi il en retourne. Vous avez essayé?

Lavaux le vaut bien

22 September 2007, posté par Marc

lavaux.jpg
Photo © Régis Colombo, 2000

Chaque année depuis 1972, le Comité du Patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) choisit une trentaine de sites à travers le monde qu’elle ajoute à la Liste du Patrimoine mondial. Elle compte ainsi signaler — et préserver — les lieux culturels et naturels jugés cruciaux pour l’héritage commun de l’humanité.

Dix critères permettent de définir quels sont les sites pouvant appartenir à la Liste :

  1. Représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain ;
  2. Témoigner d’un échange d’influences considérable sur le développement de l’architecture ou de la technologie, la création de paysages, etc. ;
  3. Apporter un témoignage exceptionnel sur une tradition culturelle ;
  4. Offrir un exemple éminent d’un type de construction ;
  5. Être un exemple éminent d’établissement humain traditionnel ;
  6. Être associé à des traditions vivantes ;
  7. Représenter des aires d’une beauté exceptionnelle ;
  8. Être un exemple représentatif des grands stades de l’histoire de la Terre ;
  9. Être un exemple des processus écologiques en cours dans l’évolution des écosystèmes ;
  10. Contenir des habitats naturels importants pour la conservation de la diversité biologique.

Tous ces critères, la région suisse romande (et plus précisément vaudoise) du Lavaux les remplit haut la main. Situé sur les rives du lac Léman, Lavaux comprend huit cents hectares de vignes en terrasses et quatorze bourgades. Mais les chiffres se taisent face à l’incroyable beauté du lieu. L’endroit n’a rien à envier aux rizières en terrasses de Bali, et la vue époustouflante qu’elle offre sur le lac et les alpes de Haute-Savoie n’a pas à rougir face à la baie d’Ha-Long.

Aujourd’hui, Lavaux fêtait son entrée dans la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Les communes de Lutry, Grandvaux, Épesses, Rivaz, Chardonne et Cully font encore la bamboche, à l’heure où j’écris ce cyberpapier. J’ai eu la chance de passer cet après-midi par Cully, et une foule venue de la planète entière y était aussi présente, bouche bée, admirant, sentant, goûtant, flânant, dégustant… La date correspondait également à la fin des vendanges, et la plupart des vignerons cueillaient encore leurs grappes à l’heure de l’apéro. Au fil de la journée, on a vu les habitants de la région cheminer, tels des pèlerins, entre les parchets qui surplombent le lac.

Bref, tout ça pour vous dire que si vous n’avez rien perdu de vos facultés d’émerveillement, que si vous aimez les parfums de la terre et de tout ce qui y croît par le travail patient de l’homme, bref, si vous appréciez la bonne chair et les bons vins, n’hésitez pas à pérégriner entre Lutry et Montreux. Vous en sortirez sans doute grisé, voire époustouflé. Moi, j’en suis revenu avec quelques flacons de diolinoir sous le bras — et je peux vous promettre que je ne regrette pas une seconde mon escapade…


Fermer
E-mail It