Archives pour la tagégorie
« Afrique du Sud »

Les oeufs du Mal

14 février 2008, posté par Stahlhelm

Une fois encore, LiLeLa se penche sur le travail de mémoire historique sans taches d’une agence de publicité sud-africaine pour le plaisir de vos yeux incrédules et hilares.

The Eggsis of Evil - Hitler
The Eggsis of Evil – Hitler (cliquez pour agrandir)

The Jupiter Drawing Room a créé cette campagne drôlastique pour Nulaid Eggs (littéralement et phonétiquement: Œufs fraîchement pondus), une boîte sud-africaine qui fabrique des œufs frais (sic). On notera que la campagne semble avoir eu tellement d’effet que le site officiel de Nulaid est totalement dans les brocolis.

The Eggsis of Evil - Kim Jong-il
The Eggsis of Evil – Kim Jong-il (cliquez pour agrandir)

On ne résistera pas non plus à aimer sans réserve le motto (apparemment tiré de Caton l’Ancien) de l’agence :

Rem tene, verba sequentur

que nous traduirons librement par :

Agrippe-toi à la chose, la verve s’ensuivra.

The Eggsis of Evil - Oussama Ben Laden
The Eggsis of Evil – Ben Laden (cliquez pour agrandir)

Merci NOTCOT.ORG et 2WENTY 4OUR.

Hier

7 février 2008, posté par Stahlhelm

Hiroshima 05.08.1945
Hiroshima, dimanche 05.08.1945 (cliquez pour agrandir)

Lowe Bull, une agence de pub du Cap, s’est bien amusée à mettre sur pied une mini-campagne de pub assez époustouflante pour le canard local Cape Times : quatre photos prises les veilles de quatre événements historiques qui ont marqué l’Histoire humaine, accompagnées d’un slogan tiptop :

The world can change in a day. Don’t miss your daily edition of in-depth news.

New York, lundi 10.09.2001
New York, lundi 10.09.2001 (cliquez pour agrandir)

La Maison Blanche, jeudi 21.11.1963
La Maison Blanche, jeudi 21.11.1963 (cliquez pour agrandir)

Soweto, mardi 15.06.1976
Soweto, mardi 15.06.1976 (cliquez pour agrandir)

Advertising Agency: Lowe Bull, Cape Town, South Africa
Creative Director: Kirk Gainsford
Creative Director: Alistair Morgan
Art Director: Brian Bainbridge
Copywriter: Simon Lotze
Photos: Corbis Images

Merci Hugo Strikes Back!.

Ne pas nourrir les animaux SVP

4 octobre 2007, posté par Yves

crocodile_plongee1.jpg
Photo © Barcroft Media

Si vous avez 10 minutes à tuer et que vous êtes du côté d’Oudtshoom, en Afrique du Sud, allez donc dire bonjour à Zimbakwe, Ma Baker et Sweet Sue au Cango Wildlife Ranch. Pour un peu moins de 30 euros, on vous descend, vous et la cage en acier dans laquelle vous vous trouvez, dans un bassin spécialement aménagé, ou trois crocodiles se la coulent douce, comme on a l’habitude de voir des crocodiles le faire dans les reportages animaliers, mais sauf que là c’est à quelques centimètres.

crocodile_plongee2.jpg
Photo © Barcroft Media

Pas besoin d’entraînement ni de matériel de plongée, et tout le monde peut descendre observer les crocodiles avec juste un maillot de bain et un tuba. Et la cage dépasse un peu de l’eau pour ceux qui veulent remonter voir à la surface. Il parait que c’est le seul endroit au monde où on peut faire ça.

crocodile_plongee3.jpg
Photo © Barcroft Media

En ce qui me concerne, il manque quand même les gazelles qui traversent, et la plus jeune à la fin qui n’est pas restée assez proche du groupe et qui pense que c’est bon elle a pas peur, mais tout à coup c’est le drame…

Merci Daily Mail

crocodile_plongee4.jpg
Photo © Barcroft Media

Petite blague de blonde

28 août 2007, posté par Yves

Ça se passe pendant le concours Miss Teen USA 2007, et c’est la Miss Caroline du Sud à qui on pose une question sur l’éducation. La juge annonce que des sondages récents montrent qu’un cinquième des Américains ne savent pas situer les USA sur une carte du monde, et lui demande quelle en est la cause selon elle. (« Recent polls have shown that a fifth of Americans can’t locate the U.S. on a world map. Why do you think this is? »)

Petit rappel sur la Caroline du Sud: C’est un des États les plus conservateurs des États-Unis, ancien leader de la cause sécessionniste en 1860, premier État à quitter l’Union, c’est sur son sol qu’a débuté la guerre de Sécession. Jusqu’en 1940, les candidats démocrates à l’élection présidentielle y obtenaient plus de 90% des suffrages. Progressivement, les électeurs se sont détournés des candidats démocrates et c’est aujourd’hui un des États les plus républicains du pays.
Source Wikipedia

Et pour ceux qui n’auraient rien compris à sa réponse, voici la transcription mot à mot:

MISS SOUTH CAROLINA: I personally believe that U.S. Americans are unable to do so because some people out there in our nation don’t have maps and I believe that our education like such as in South Africa and the Iraq — everywhere like such as, and I believe that they should… our education over here in the U.S. should help the U.S. — or should help South Africa and should help the Iraq and the Asian countries so we will be able to build up our future…

Vous avez une heure…

Le plaisir : une mine d’or

7 août 2007, posté par Marc

vibro.jpg
Photo © Lelo, 2007

Imaginez le topo : vous êtes un misérable Xhosa trimant sueur et sang, à longueur de nuit, dans les mines d’or qui fleurissent comme des taupinières aux environs de Jo’bourg. Les tonnes de minerai que vous extrayez suffisent à peine à produire un gramme d’or par-ci, un gramme d’or par-là, le tout pour le bonheur de votre patron Boer et de sa famille (mais pas de la vôtre).

Acheminé en Europe, le fruit précieux de votre hernie discale finit dans les fonderies d’une entreprise pas comme les autres : Lelo. De quoi s’agit-il ? D’un fabricant d’« objets de plaisir Â». Vulgairement parlant : d’une manufacture de godemichés. Et c’est là que l’humanité révèle ses plus étranges manies, ses déviances les plus byzantines.

Lelo, société suédoise fondée en 2003, s’est spécialisée dans ces petits instruments vibratoires qui plaisent tant aux dames qu’aux messieurs. Elle « s’efforce de proposer, sans tabou ni préjugé, des alternatives haut de gamme aux jouets sexuels existants, destinées à l’excitation et la stimulation des utilisatrices et de leurs partenaires. Â»

Mais pourquoi vous parlé-je de tout ça ? Dans quelle historiette scabreuse ne suis-je pas en train de vous mener ? Ne vous en faites pas, j’en reviens à notre mineur Xhosa…

Nostr’homme perd sa jeunesse et ses espoirs dans une mine sud-africaine, espérant un jour pouvoir élever ses rejetons. Fort bien. Et où s’en va le fruit douloureux de son labeur ? Dans la fabrication d’un vibromasseur de luxe en forme de cacahuète ou, plus précisément, dans ces mines de plaisir insatiables que sont les replis du corps humain, lesquels n’en ont jamais assez d’exotisme et de déraison.

Ce gode de luxe porte le doux nom de Lelo YVA Luxury Sex Toy. Son prix ? Quelque 1500 dollars (un peu plus de 1000 euros). Alors, partant(e) pour une nuit en or ?


Fermer
E-mail It