Archives pour la tagégorie
« BD »

Zombies en collants

4 February 2008, posté par Stahlhelm

Marvel Zombies - Captain America
© 2007 Marvel Characters, Inc.

Personnellement, l’univers des héros des Marvel Comics ne m’ont jamais titillé outre mesure, même durant ma plus tendre enfance. Leur récente (2005) série Marvel Zombies risque bien de changer ma vision de la chose.

Marvel Zombies
© 2007 Marvel Characters, Inc.

Le concept est de reprendre les héros de l’univers et de les zombifier pour le plaisir et les guilis de nous autres, amateurs d’éphèbes musculeux en pleine décomposition, assoiffés de sang et de vengeance aveugle et en collants.

Et pour les pires, voici un petit résumé sous forme de teaser pour un film qui n’existera malheureusement jamais :

Merci Desperate Zombie.

La nouvelle race

31 October 2007, posté par Stahlhelm

La Nuova Razza

Il n’y a pas trop longtemps, Children of Men nous dépictait un futur tout sauf rose dans lequel l’humanité aurait perdu sa fertilité et son bon sens. Le magazine de fumetti d’horreur italien Terror Blu consacrait son numéro 105 à l’innommable vérité qui se tapit subreptiscement derrière le vernis grand public de CoM.

La Nuova Razza

La Nuova Razza (La nouvelle race) est l’histoire terrifiante de spermatozoïdes carnivores venus de l’espace dont l’unique but est de dévorer le genre humain avec délectation, en commençant par le morceau le plus juteux.

La Nuova Razza

Plus de détails graphiques après l’interlude, pour préserver la paix dans vos bureaux intégristes.

(more…)

La guerre des mondes sur la Toile

14 September 2007, posté par Marc

wells.jpg
H. G. Wells dans toute sa splendeur. Photo © Yousuf Karsh, 1943

Le scénariste Ian Edginton et le dessinateur Matt Brooker (alias D’Israeli, alias Molly Eyre, alias Harry V. Derci) ont publié — sur la Toile et donc gratuitement — une adaptation en bande dessinée de La guerre des mondes de Herbert George Wells.

Du joli travail de la part de ces deux artistes britanniques qui ont, en l’espace de six mois, envoyé sur le Net une B. D. entière à raison de trois à douze pages par semaine. Pour l’anecdote, La guerre des mondes s’est vue adaptée trois fois à la radio, deux fois à la télévision et quatre fois au cinéma.

Morale de l’histoire : ce sont (souvent) les thèmes les plus simples qui marchent le mieux.

Lien vers la B. D. en ligne

guerredesmondes.jpg
Image © Ian Edginton & Matt Brooker, 2005

Merci Brass Goggles

Instructions Basiques

10 September 2007, posté par Corbor

Comment être suave.
Comment ouvrir un snack silencieusement.
Comment avoir l’air inteligent.
Comment mentir à un enfant
Comment se souvenir de la chanson que vous avez dans la tête.
Comment déguiser un baillement.

Tintin : la fin de l’aventure coloniale ?

11 August 2007, posté par Marc

tintin.jpg
Image © Moulinsart, 2007

Bienvenu Mbutu Mondondo, étudiant en sciences politiques à Bruxelles, a déposé plainte fin juillet contre X, ou plutôt contre la société Moulinsart qui gère les droits des œuvres d’Hergé.

L’enquête n’en est qu’à ses premiers balbutiements, car la plainte n’a pas encore été jugée recevable. La bédé incriminée ? Le fameux Tintin au Congo initialement publié au début des années trente durant l’époque coloniale de la Belgique.

Chaque année, cet album, qui dépeint les Congolais comme de grands enfants à la bouche de donut à la fraise, est encore vendu à quelques dizaines de milliers d’exemplaires. Un succès qui n’est pas étranger au paternalisme d’un autre âge contenu dans les planches du dessinateur belge.

Jugé raciste et xénophobe par le plaignant, Tintin au Congo irait-il à l’encontre de la loi belge contre le racisme ? Est-il normal que Milou, le chien de Tintin, traite les autochtones de paresseux ? Faut-il considérer cette œuvre comme le reflet d’une époque désuète où les Belges pensaient encore apporter la civilisation en Afrique, une sorte de document historique qui dépeint l’une des époques les plus sombres du Royaume ?

Toujours est-il que le groupe étasunien Borders, qui vend cette bande dessinée dans ses librairies, a décidé de placer désormais cette œuvre dans le rayon « pour adultes ». A-t-on affaire à une nouvelle manifestation du « politiquement correct » de notre temps ou doit-on se réjouir de la fin d’un archétype nocif pour les jeunes générations ?

À la justice belge de trancher — pas des mains cette fois — mais une polémique qui fait rage depuis de nombreuses années.

Merci Yahoo! Actualités

Chronique de la haine ordinaire

24 June 2007, posté par Corbor

R. Filbrandt est dessinateur de bd et il vous déteste, les uns tout autant que les autres.

Une BD fumeuse

18 June 2007, posté par Marc

flordeluna.jpg
Couverture du premier tome de Flor de Luna © éd. Glénat, 2007

Les éditons Glénat, qui se sont déjà illustrées dans l’histoire des plaisirs gustatifs avec Les maîtres de l’orge (qui retrace les aventures d’une famille de brasseurs de bière), lance une nouvelle saga, olfactive cette fois : Flor de Luna. Trois scénaristes et dessinateurs œuvreront dans ce projet : Pierre Boisserie, Éric Stalner et Éric Lambert.

Le héros de la série, Antoine Chatel, plonge dans les archives de son chef (un marchand de cigares émérite) qui vient de mourir. Plantations cubaines, esclavage et grands voiliers sont au rendez-vous de cette initiation à l’amour de Romeo y Julieta.


Fermer
E-mail It