Archives pour la tagégorie
« Belgique »

Agroglyphes et tracteurs belges

12 October 2008, posté par Stahlhelm

LiLeLa vous présentait il y a belle lurette déjà une ample collection de photos d’agroglyphes aussi magnifiques que pornographiques. A l’époque déjà nous leur donnions une origine probablement extra-terrestre. A juste titre, semble-t-il, car un audacieux caméraman aurait pris l’un des coupables la main sur le volant :

Las, comme souvent avec ce type de révélations, certains faux sceptiques essaient de casser notre rêve éveillé en prétendant qu’il s’agirait en fait du tournage d’un film publicitaire pour vanter les bienfaits d’emprunt d’État belges. Foutaises puériles, évidemment :

Merci Geeks are Sexy.

Tintin : la fin de l’aventure coloniale ?

11 August 2007, posté par Marc

tintin.jpg
Image © Moulinsart, 2007

Bienvenu Mbutu Mondondo, étudiant en sciences politiques à Bruxelles, a déposé plainte fin juillet contre X, ou plutôt contre la société Moulinsart qui gère les droits des œuvres d’Hergé.

L’enquête n’en est qu’à ses premiers balbutiements, car la plainte n’a pas encore été jugée recevable. La bédé incriminée ? Le fameux Tintin au Congo initialement publié au début des années trente durant l’époque coloniale de la Belgique.

Chaque année, cet album, qui dépeint les Congolais comme de grands enfants à la bouche de donut à la fraise, est encore vendu à quelques dizaines de milliers d’exemplaires. Un succès qui n’est pas étranger au paternalisme d’un autre âge contenu dans les planches du dessinateur belge.

Jugé raciste et xénophobe par le plaignant, Tintin au Congo irait-il à l’encontre de la loi belge contre le racisme ? Est-il normal que Milou, le chien de Tintin, traite les autochtones de paresseux ? Faut-il considérer cette œuvre comme le reflet d’une époque désuète où les Belges pensaient encore apporter la civilisation en Afrique, une sorte de document historique qui dépeint l’une des époques les plus sombres du Royaume ?

Toujours est-il que le groupe étasunien Borders, qui vend cette bande dessinée dans ses librairies, a décidé de placer désormais cette œuvre dans le rayon « pour adultes ». A-t-on affaire à une nouvelle manifestation du « politiquement correct » de notre temps ou doit-on se réjouir de la fin d’un archétype nocif pour les jeunes générations ?

À la justice belge de trancher — pas des mains cette fois — mais une polémique qui fait rage depuis de nombreuses années.

Merci Yahoo! Actualités

Steampunk van België

18 July 2007, posté par Marc

halleux.jpg
Photo © Stéphane Halleux

Stéphane Halleux est un jeune artiste belge qui a fait des études d’illustrateur à Liège avant de travailler comme coloriste au Luxembourg. Je ne sais pas si c’est son métier actuel (administrateur délégué d’un dépôt-vente de meubles) qui lui a permis de dégoter le plus beau matériel du monde, mais toujours est-il que Stéphane est un artiste, un tout bon.

Ses sculptures, qui fleurent bon le steampunk, sont manifestement faites de bric et de broc, mais assemblées avec une finesse et un goût qui, moi, me laissent rêveur. Je vous invite vivement à faire un tour dans sa galerie virtuelle. Ah, j’allais oublier : ses croquis, eux non plus, ne sont pas piqués des hannetons.

Joli boulot, Stéphane.

Merci Gadget Lab

Rien de tel qu’un frigo pour refroidir sa femme

9 July 2007, posté par Marc

lakitchen.jpg
Johana Cessiecq dans La kitchen. Photo © Compagnie Linga, 2007

Imaginez le topo : vous invitez des potes à la maison, le repas est réussi, tout le monde s’amuse et la température commence à monter gentiment. Les hommes dénouent leur cravate, les femmes entr’ouvrent leur corsage et les blagues grivoises vont bon train. Et voilà que l’une des invitées se rend à la cuisine, un peu trop curieuse sans doute… Là, elle découvre, dans le congélateur, les corps de l’épouse et du beau-fils de son hôte, figés pour l’éternité. Rien de tel pour refroidir l’atmosphère.

Ça ressemblerait presque à l’intrigue d’un thriller à petit budget et pourtant, c’est — à quelques détails près — ce qui est arrivé récemment en Belgique (décidément, ce royaume collectionne les affaires scabreuses).

Une femme a découvert chez un ami, lors d’un dîner, les corps congelés d’une femme de 46 ans et de son fils de 11 ans à Verviers, ville wallonne de la province de Liège. Elle est ensuite allée dénoncer sa macabre découverte à la police qui, aussitôt, s’est mise à suspecter l’homme de 43 ans à l’origine de ce buffet froid. Crime passionnel ? À voir, le suspect numéro un n’étant pas encore passé aux aveux.

Tiens, j’ai froid dans le dos.

Merci Reuters

Blague (RFID) belge

12 June 2007, posté par Yves

rfid.jpg
Photo: RFID Open par AMagill
Si vous êtes Belge, allez chercher un marteau. Des chercheurs du Groupe Crypto de L’Université Catholique de Louvain ont découvert de graves failles de sécurité dans le passeport biométrique belge. Depuis fin 2004, la Belgique était un des premiers pays à adopter les passeports biométriques, mais les passeports distribués entre 2004 et 2006 n’auraient aucune technologie protégeant leurs données du vol. Cette équipe demande donc au gouvernement belge de retirer les passeports de première génération et ils appellent aussi à ce que des améliorations soient apportées à ceux de deuxième génération, afin de renforcer leur sécurité qui n’est pas optimale non plus.

Les travaux menés à Louvain-la-Neuve durant le mois de mai 2007 ont montré que les passeports belges émis entre fin 2004 et juillet 2006 ne possèdent aucun mécanisme de sécurité pour protéger les informations personnelles contenues dans la puce électronique du passeport. Quant à ceux émis après juillet 2006, ils bénéficient de mécanismes de sécurité, mais ceux-ci se révèlent insuffisants. Cela signifie que quiconque muni d’un petit dispositif électronique de lecture, facile et peu coûteux à se procurer, peut voler le contenu de passeports alors qu’ils sont encore dans la poche de leur victime et, donc, à l’insu de celle-ci. Photo d’identité et signature manuscrite font partie des informations menacées. Cette nouvelle est d’autant plus surprenante que le ministre des affaires étrangères, Karel De Gucht, a déclaré le 9 janvier 2007 devant la chambre des représentants que le passeport belge bénéficiait des mécanismes de sécurité préconisés par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale.

Lire le communiqué


Fermer
E-mail It