Archives pour la tagégorie
« Nigeria »

You Bar, c’est pourtant facile de se la péter

25 janvier 2008, posté par Yves

youbars.jpg

You Bar, c’est un site moche, un logo qui aurait pu être dessiné par Staline quand il était enfant, un soir de déprime, des images ultra compressées qui donnent l’impression que tout sur la page est fait en carton de récupération, et un jaune agressif au possible qui file une conjonctivite si tu le regardes directement. Et si le produit s’appelle You Bar, l’URL du site c’est youbars.com avec un s. Et on peut pas faire son propre packaging.

Bon. You Bar, c’est la barre énergétique des mecs qui mangent sainement et qui se la pètent en même temps. C’est peut-être une blague ou une escroquerie nigériane, mais en tout cas l’idée est tip top, et je ne sais pas ce qui me retient encore d’en commander. En fait si, je sais, ça doit être la trouille de me retrouver à mâchouiller du polonium ou pire

Le concept est simple, tu vas sur le site et tu remplis un formulaire avec les choses que tu aimes bien. A la fin, tu as une barre de céréales, fruits, et protéines qui contient exactement ce que tu aimes, et que tu peux commander à coup de 27 euros le pack de 12.

Le dernier petit problème c’est que ces barres sont destinées à un public qui veut manger sainement, alors il n’y a pas de nougat ni de caramel par exemple, mais rien ne t’empêche de tartiner du Nutella dessus hein.

Les risques et périls du travestissement

23 août 2007, posté par Marc

dragqueen.jpg
Photo d’illustration © Building the LRCP Site, 2007

La ville de Bauchi, dans le nord du Nigéria, a été le théâtre d’un étrange fait divers qui, en Europe, n’aurait pas fait plus de bruit qu’un pet de canard.

Mardi, dix-huit hommes comparaissaient devant la cour islamique de l’État de Bauchi pour s’être habillés en femmes. Le 4 août, ces hommes, qui n’ont pour la plupart qu’une vingtaine d’années, avaient été arrêtés dans un hôtel alors qu’ils fêtaient leur remise de diplômes.

En se rendant au tribunal, le véhicule blindé qui les transportait a été la cible de jets de pierres et de hurlements populaires. Les forces de l’ordre ont été contraintes de contenir la foule à l’aide de gaz lacrimogènes. La police a emmené avec elle, pour le procès, des chaussures à talons hauts — preuves du méfait.

Le hic, c’est que la loi de l’état nigérian dans lequel vivent ces dix-huit hommes est… la Charia, autrement dit, la loi canonique de l’islam, laquelle n’a pas pour habitude de rigoler avec les travestis.

S’ils ne sont pas accusés d’homosexualité (ce qui leur vaudrait une autre pelletée d’ennuis), les jeunes diplômés encourent tout de même une peine d’un an de prison assortie de vingt coups de fouet.

Pensez-y, la prochaine fois que vous enterrerez une vie de garçon au Nigéria.

Merci Reuters

Humanitaire et pornographie

23 juillet 2007, posté par Marc

onelaptop.jpg
Photo © OLPC, 2006

L’organisation humanitaire Un portable par enfant équipera désormais ses ordinateurs de filtres anti-porno. Et pour cause. L’Agence de presse du Nigéria a annoncé vendredi que des écoliers utilisaient les ordinateurs offerts par une organisation d’entraide étasunienne pour visiter des sites à contenu pornographique.

Les jeunes internautes d’Abuja pourraient rétorquer qu’ils ont utilisé la technologie qui leur était offerte pour étoffer leur éducation sexuelle, mais il est fort possible que cela ne suffise pas à les protéger des coups de chicot.

« Les efforts consentis en matière de promotion de l’éducation à l’aide d’ordinateurs portables ont occasionné des déviances dans une école primaire d’Abuja. Les élèves y consultent librement des sites pour adultes Â» a annoncé l’agence nigériane. Pour preuve : ses reporters ont découvert de nombreuses photographies pornographiques enregistrées sur les ordis utilisés par les gosses de l’école.

Sales gamins… qui veulent toujours imiter leurs aînés.

Merci News Agency of Nigeria


Fermer
E-mail It