Archives pour la tagégorie
« discrimination »

Cinder le chimpanzé nu

26 February 2008, posté par Yves

cinder-chimpanze-nu.jpg
Cinder le chimpanzé nu

Voici Cinder, le singe nu pour de vrai. Un jour, elle avait des poils comme tout le monde (tout le monde chimpanzé, donc) et puis quand elle a eu cinq mois elle a commencé à les perdre, jusqu’à devenir complètement chauve quelques mois plus tard… Elle a maintenant onze ans, et vit toujours au zoo de Saint Louis, aux Etats-Unis.

En fait, Cinder est atteinte d’alopecia areata, qui est une maladie auto-immune de la peau. Contrairement aux humains, il semblerait que les poils ne sont pas très important chez les chimpanzés, parce que sa famille ne le traite pas différemment à cause de sa condition. Pas de toupet pour Cinder, prenez-en de la graine Messieurs.

Le café du péché

15 February 2008, posté par Yves

starbucks_arabe.jpg
Starbucks en arabe © Jason Cartwright

Le Times nous raconte l’histoire de Yara, 37 ans mariée et mère de 3 enfants, qui va dans un Starbucks à Riyadh, en Arabie Saoudite. Yara est citoyenne américaine d’origine jordanienne, et vit à Jeddah depuis huit ans avec son mari. Elle porte l’abaya et le le foulard comme la plupart des femmes d’Arabie Saoudite.

A cause d’une coupure d’électricité, elle décide avec ses collègues d’aller au Starbucks du coin pour utiliser leur connection Internet. Mais ses collègues sont des hommes, alors pour être assis ensemble, ils s’installent dans la partie “famille”, qui est le seul endroit mixte du café.

Sur ce, débarquent les gars de la “muttawa”, Département de la Promotion de la Vertu et de la Prévention du Vice, la police religieuse qui a interdit la poupée Barbie en Arabie Saoudite entre autres. Ils lui expliquent que ce qu’elle fait est un grand péché, lui confisquent son téléphone portable, et l’embarquent en taxi à la prison de Malaz. Là, elle raconte avoir été déshabillée, fouillée, humiliée, et forcée de signer des confessions de son crime. Puis, elle passe devant un juge qui lui dit qu’elle a péché et qu’elle brûlera en enfer.

Finalement, son mari organise sa libération grâce à ses contacts haut placés, et Yara repense aux femmes qu’elle a rencontrées dans cette prison et qui n’avaient pas ces connexions. Elle a décidé de rester et de se battre contre le système plutôt que de “les laisser gagner” en rentrant aux Etats-Unis. Bonne chance.

Jane Elliott et les yeux bruns

24 July 2007, posté par Yves

blue_eyed.jpg
Les eleves de Jane Elliott

En 1968, après l’assassinat de Martin Luther King, Jr., Jane Elliott, une institutrice d’une petite ville à forte majorité blanche de l’Iowa (USA) voulut expliquer à ses élèves ce qu’était le racisme et ce que ça impliquait vraiment. Comprenant que les mots ne suffiraient pas à leur faire réellement comprendre, elle mis au point un petit exercice de jeu de rôles.

Elle divisa les élèves selon la couleur de leurs yeux, favorisant ceux avec des yeux bleus, supposés être plus intelligents, et reléguant les yeux bruns à un niveau plus bas, qui devrait convenir à leur intelligence plus limitée. Très vite, les enfants avec des yeux bleus commencent à oppresser ceux avec des yeux bruns, et les élèves avec des yeux bruns commencent à montrer des signes de manque de confiance en eux. Le lendemain, elle annonce qu’elle s’est trompée et que c’était en fait l’inverse, et les rôles s’inversent…

La vidéo ci-dessous est le documentaire sur l’exercice original, l’impact qu’il a eu sur ces enfants devenus des adultes, et l’évolution du message de Jane Elliott, qui donne maintenant des séminaires. Il dure une petite heure, mais ça vaut vraiment la peine de le regarder tranquillement en entier.


Fermer
E-mail It