Archives pour la tagégorie
« féminisme »

Le café du péché

15 February 2008, posté par Yves

starbucks_arabe.jpg
Starbucks en arabe © Jason Cartwright

Le Times nous raconte l’histoire de Yara, 37 ans mariée et mère de 3 enfants, qui va dans un Starbucks à Riyadh, en Arabie Saoudite. Yara est citoyenne américaine d’origine jordanienne, et vit à Jeddah depuis huit ans avec son mari. Elle porte l’abaya et le le foulard comme la plupart des femmes d’Arabie Saoudite.

A cause d’une coupure d’électricité, elle décide avec ses collègues d’aller au Starbucks du coin pour utiliser leur connection Internet. Mais ses collègues sont des hommes, alors pour être assis ensemble, ils s’installent dans la partie “famille”, qui est le seul endroit mixte du café.

Sur ce, débarquent les gars de la “muttawa”, Département de la Promotion de la Vertu et de la Prévention du Vice, la police religieuse qui a interdit la poupée Barbie en Arabie Saoudite entre autres. Ils lui expliquent que ce qu’elle fait est un grand péché, lui confisquent son téléphone portable, et l’embarquent en taxi à la prison de Malaz. Là, elle raconte avoir été déshabillée, fouillée, humiliée, et forcée de signer des confessions de son crime. Puis, elle passe devant un juge qui lui dit qu’elle a péché et qu’elle brûlera en enfer.

Finalement, son mari organise sa libération grâce à ses contacts haut placés, et Yara repense aux femmes qu’elle a rencontrées dans cette prison et qui n’avaient pas ces connexions. Elle a décidé de rester et de se battre contre le système plutôt que de “les laisser gagner” en rentrant aux Etats-Unis. Bonne chance.

Actione, Velocita, Terrore, Suspenso, Romanza, Goblin

5 February 2008, posté par Stahlhelm

Italian Spiderman

Le cinéma italien dans toute la splendeur de sa plus grande époque. 1964 annonçait l’avènement du film le plus influent de l’année 1964 entière : Italian Spiderman, vengeur masqué, bedonant, altruiste, en collants rouges, féministe mais pas trop. Tout un programme aux effluves de bon café du sud.

Alrugo Entertainment Presents: ITALIAN SPIDERMAN: Meet Italian Spiderman, the only thing he likes more than women and booze is smokes and booze, with women on the side. Raised in a flour mill in Palermo, at an early age Spiderman dicovered he could fly, and communicate with animals. He utilised his talents to start a company that perforated sheets of stamps. It went bankrupt in several days. He then took to a life of fighting crime…and snakes. ‘Italian Spiderman’ debuted at the Venice Film Festival in 1964 to rave reviews from the cinema community, famous critic and oil mogul Giordano Del Massi described Italian Spiderman as: “A real tour de france…un sacco di azione” This seminal piece of Italian cinema is credited as one of the most influencial films of the 20th centry and set the benchmark for modern cinema as we know it.


Fermer
E-mail It