Archives pour la tagégorie
« cultes »

Ménagerie cthulhelaïque [S01xE07]

23 août 2007, posté par Stahlhelm

La fameuse petite ménagerie des tréfonds de vos cauchemars lilelaïques est de retour avec une 7e édition partiellement sponsorisée par National Geographic et consacrée à quelques jolies petites créatures subaquatiques, lointaines cousines du Grand Ancien que nous chérissons tous tellement en nos petits cœurs flétris.

Cranchia scabra
Glass squid
Malgré ses apparences trompeuses de Mickey ou Candy des eaux profondes, ce calmar s’avère extrêmement perfide. En effet, ses yeux trop choux lui permettent d’hypnotiser ses pauvres victimes pour les transformer en dévots de premier rang avant de les ingurgiter d’un coup bien placé de tentacule caudal.

Teuthowenia pellucida
Teuthowenia pellucida
Cette abomination satanique dont la silhouette fluette en milieu naturel ne fut bien heureusement vue que par peu d’entre nous serait en fait une tentative avortée de clonage de Cthulhu.

Phronima
Amphipode
Cette amphipode hypériide aurait, selon Wikipédia, inspiré Hans Ruedi Giger dans ses premières ébauches d’idée pour sa créature Alien. On notera que l’article de Wikipédia est erroné et que la taille effective de Phronima peut atteindre non pas 2,5cm, mais bien 2,5m.

Le renouveau du chamanisme sud-coréen

8 juillet 2007, posté par Marc

mudang.jpg
Photo © Seokyong Lee / The International Herald Tribune, 2007

À Séoul, on trouve pas moins de trois cents temples chamaniques où, quotidiennement, les pratiquants sacrifient des porcs, dansent avec des armes en plastique afin d’apaiser l’âme d’un enfant défunt et marchent sur le tranchant d’épées pour impressionner les esprits malins.

Les chamanes coréens se réclament d’une longue tradition populaire mâtinée de taoïsme et de bouddhisme. La grande majorité des officiants sont des femmes (appelées mudangs : 무당 = å·«å ‚) qui ont découvert leurs aptitudes à servir de médiatrices entre esprits et humains lors de fortes crises existentielles (liées notamment à la mort d’un proche ou, simplement, à un « signe Â» perçu dans la nature). Aujourd’hui, nombreux sont les Coréens qui consultent des mudangs en cas de maladie ou lorsqu’ils espèrent plus de chance en affaires. Bon nombre de politiciens (qu’ils soient chrétiens ou bouddhistes) ont également recours à leurs services, élection oblige.

Longtemps diabolisé par les missionnaires chrétiens, condamné à la clandestinité durant l’occupation japonaise, persécuté par le gouvernement militaire qui a suivi la Guerre de Corée, le chamanisme coréen (ou muisme) connaît aujourd’hui une période florissante : quelque 300000 mudangs officieraient au Pays du matin frais (ì¡°ì„  = 朝鮮), reconnus désormais comme dépositaires des traditions, des rituels, des danses et des costumes populaires. Mais la Corée s’avérant également l’un des pays technologiquement les plus avancés (au même titre que le Japon), le muisme s’est largement développé sur Internet, à travers des domaines commerciaux, des blogues et des sites de voyance gérés par les plus jeunes pratiquants.

Si vous souhaitez vous « convertir Â», sachez qu’il faudra d’abord vous familiariser avec environ dix mille divinités (dont Jésus et la Vierge) subdivisées en plus de 270 catégories… Largement de quoi traiter votre lumbago.

Merci The New York Times

Vaudou maux d’amour

27 juin 2007, posté par Marc

vaudou.jpg
Photo © My Crazy Stuff, 2007

Ça faisait longtemps qu’on l’attendait. Votre travail vous les brise, les impôts vous empêchent de partir en vacances ou d’acheter la bécane de vos rêves ? La poupée vaudou antistress (livrée avec trois aiguilles) vous permettra de vous défouler à moindre coût. Peut-être même que votre banquier, votre boss ou votre fonctionnaire préféré finiront par se péter une guitare, à force que vous perforiez votre figurine souffre-douleur.

Il existe un autre modèle, « spécial garçons Â», avec lequel vous maudirez votre femme (ou votre maîtresse) en toute discrétion. Vous pourrez par exemple obtenir la fermeture de sa boutique de fringues, couper son téléphone, lancer quelque malheur à votre belle-mère. Bref, que du bonheur en perspective.

Cela dit, une « version filles Â» est aussi disponible. Mais nous n’en parlerons pas. Le pris de l’une de ces diableries du dimanche, qui sentent bon la haine et la vengeance ? 8.90 â‚¬. Une bagatelle, pour pactiser avec le Bawon Sanmdi…

Au fait, à quand les sachets de tétrodotoxine ? J’en achèterais par kilos.

Benoît XVI, pape solaire

12 juin 2007, posté par Marc

pape_reduit.jpg
Modèle réduit du pape par Bosley Bobbers

Le toit de l’Auditorium du Vatican, bâti de ciment, est sur le point de s’écrouler. L’année passée, le souverain pontife avait enjoint ses ouailles à ne pas gaspiller les ressources de notre monde en décrépitude.

Alors dorénavant, la cité papale se met à l’heure du développement durable : Benoît XVI a demandé que le nouveau toit de son Auditorium soit couvert de cellules photovoltaïques, lesquelles devraient fournir suffisamment d’électricité à la salle de 6000 places. Quand celle-ci ne sera pas occupée, l’énergie sera injectée dans le réseau interne du Vatican. À l’avenir, d’autres bâtiments de la cité devraient se voir équipés de panneaux solaires.

Bref, le pape pense à l’avenir de la planète, et tout particulièrement à celui de la Sainte Église romaine. Cela dit, à quand une papamobile (Mercedes Classe ML) à énergie mixte ?

Merci BBC News

La vraie Cène, en coulisse

8 juin 2007, posté par Stahlhelm

my [confined] space est un sympathique photoblog (?!*#) que je suis depuis quelques éons déjà, notamment en raison de sa vive mais humble propension à se pencher sur des sujets qui me donnent ces fameux guilis dans le slip, à savoir le Grand Cthulhu et ses acolytes de pas loin de Vhoorl. Et là, depuis quelques autres éons aussi, il s’amuse à présenter ses Variations Goldberg de la représentation de la Cène. Attention aux yeux et aux estomacs, c’est à toutes les sauces. Extraits :

Les sopranos
Cène - Les sopranos

Pastafarisme
Cène - Pastafarisme

Le Patron
Cène - Satanisme

Le reste de la série se trouve ici.


Fermer
E-mail It