Archives pour la tagégorie
« tentacules »

Animal Collective – Peacebone

18 septembre 2007, posté par Stahlhelm

Animal Collective - Peacebone
Couverture de Peacebone

ectoplasmosis nous signale un pur moment de bonheur bucolique avec Peacebone, le nouveau clip d’Animal Collective, groupe US post-electro-grotesque-rock dans la veine (plus electro) des immenses Modest Mouse, qui vaut tout à fait son pensant de 12 guilis sur 12 à l’échelle lilelaïque. Et en plus, ça parle des amours tabous entre un monstre avec des tentacules baveux, des yeux globuleux et une bouche-torse impressionnante et sa copine fifties aux dents pseudo-sales. Je ne connaissais pas du tout et voilà que mon ipod va encore s’alourdir. Je vieillis.

Quelques instants de douceur dans un monde de brutes (III)

27 août 2007, posté par Stahlhelm

Triste seiche
Triste seiche

Une autre tentative du Calamar aux ailes de chauve-souris atrophiées pour insérer la confusion dans nos naïfs esprits.

Merci Pharyngula et Mère Nature.

Ménagerie cthulhelaïque [S01xE07]

23 août 2007, posté par Stahlhelm

La fameuse petite ménagerie des tréfonds de vos cauchemars lilelaïques est de retour avec une 7e édition partiellement sponsorisée par National Geographic et consacrée à quelques jolies petites créatures subaquatiques, lointaines cousines du Grand Ancien que nous chérissons tous tellement en nos petits cœurs flétris.

Cranchia scabra
Glass squid
Malgré ses apparences trompeuses de Mickey ou Candy des eaux profondes, ce calmar s’avère extrêmement perfide. En effet, ses yeux trop choux lui permettent d’hypnotiser ses pauvres victimes pour les transformer en dévots de premier rang avant de les ingurgiter d’un coup bien placé de tentacule caudal.

Teuthowenia pellucida
Teuthowenia pellucida
Cette abomination satanique dont la silhouette fluette en milieu naturel ne fut bien heureusement vue que par peu d’entre nous serait en fait une tentative avortée de clonage de Cthulhu.

Phronima
Amphipode
Cette amphipode hypériide aurait, selon Wikipédia, inspiré Hans Ruedi Giger dans ses premières ébauches d’idée pour sa créature Alien. On notera que l’article de Wikipédia est erroné et que la taille effective de Phronima peut atteindre non pas 2,5cm, mais bien 2,5m.

La taupe qui fait des bulles

1 août 2007, posté par Marc

condylure.jpg
Condylure étoilé. Photo © Acrentropy, 2005

D’abord, on dirait vraiment la cousine germaine de Cthulhu. Une sorte de version velue du Grand Ancien, mais en plus petit. À vrai dire, je me demande même pourquoi notre Ami Stahlhelm n’a pas pondu plus tôt un article sur ce magnifique animal sorti tout droit de l’imagination (parfois) déviante du Créateur.

La photo ci-dessus, dont l’ignominie n’a d’égale que la bonhomie du bestiau qu’elle dépeint, représente un condylure étoilé (son joli nom latin : Condylura cristata). Cet animal à la morphologie byzantine n’est rien d’autre qu’une taupe qui, non contente de réduire les potagers en acné purulente, s’en va s’égayer dans les marécages du Canada et du nord des États-Unis (en fait, pas si loin de Providence).

Ce talpidé au faciès poulpomorphe, qui se nourrit d’insectes, de crustacés et de mollusques, a développé un naseau — certes très impressionnant â€” qui lui permet de… faire des bulles. Le Prof. Kenneth Catania, de l’Université Vanderbilt de Nashville (Tennessee) a découvert que les tentacules dont est orné le museau de la bête servent à percevoir les odeurs capturées par les bulles qui sortent des narines. La taupe peut ainsi s’orienter sous l’eau en suivant des pistes olfactives.

Bref, l’espèce de calmar dont est orné le nez du condylure n’est rien de moins qu’un radar qui lui permet non seulement de trouver son chemin (et sans doute ses proies), mais aussi de faire le beau face à ses congénères au triste museau pointu.

Octopoulpe

9 juillet 2007, posté par Stahlhelm

Octopoulpe
L’octopoulpe écartelé

De plus en plus d’éminences, grises parfois, mates souvent, mais toujours tentaculaires, se rejoignent dans les couloirs méandreux de la Laverie Centrale pour se mettre d’accord sur l’horrible retour des Grands Anciens et de leurs chérubins pustuleux les Mi-Go, Profonds et autres Shoggoths dans le rythme de la nuit noire et obscure.

Or, coïncidence heureuse, la nature est souvent au rendez-vous pour leur prouver qu’ils ont raison et que le retour de temps plus sombres et moins « prédateur » pour l’espèce humaine est sur le point de frapper aux portes de notre fin de ses petits poings rageurs. L’octosquid (« octopoulpe ») est une espèce rare de poulpe qui aurait de son plein gré perdu deux de ses tentacules pour ressembler à une pieuvre et bluffer la blogosphère par derrière, en levrette. IA ! IA !

Dans la même veine, Under Vhoorl’s Shadow s’amuse parfois à tracer les traces de notre fin.

Merci Laughing Squid.

Lycanthrophilie du tonnerre

21 juin 2007, posté par Stahlhelm

Coffret loup-garou
Coffret d’artéfacts lycanthrophiles

Qui n’a pas rêvé un jour pouvoir rencontrer un loup-garou pour lui enfiler une balle d’argent dans le front, hein ?

Voici donc pour vous un faux coffret ancien (XVIIe) contenant une collection d’artéfacts en rapport avec les loups-garou, objet des recherches et de la chasse sans merci de ce scientifique inconnu dont la femme lui fut enlevée par un lycanthrope nomade. Ce n’est pas moi qui l’invente, tout est expliqué sur la page eBay dudit kit de folie.

C’est pourquoi LiLela lance dès aujourd’hui un appel à votre générosité pour financer l’acquisition de cette filouterie rosbif, dont les enchères se montent en cet instant même à GBP 510.-. Merci bien.

Fœtus albinos de lycanthrope
Fœtus albinos de lycanthrope prélevé directement du ventre encore tout chaud d’une femelle tuée

Alex cf est l’artiste derrière tout cela, et encore bien plus, dont notamment ces hideuses jarres putrides contenant des spécimens tentaculaires de monstres lovecraftiens que nous signalait l’autre jour Under Vhoorl’s Shadow.

Merci Street Tech.


Fermer
E-mail It