Vains babillages

21 June 2007, posté par Stahlhelm

Tomorrow teutonique

La générosité et l’altruisme de certains co-humains ne cesseront jamais de m’étonner. J’étais avachi dans le creux de cuir bleu marin du siège 4A sur le vol LX829, à moitié assommé par une joviale pinte de Franziskaner prise entre deux échafaudages à Hannover-Langenhagen, lorsqu’une vague de panique me prit et me poussa à fouiller la pochette-surprise du siège de devant (le 3A pour être précis). Et là, heureuse surprise, vache providence, le SWISS Magazine d’ordinaire si solitaire dans sa vacuité était accompagné d’une copie cornée de Tomorrow, rutilante revue teutone dédiée aux nouvelles technologies de masse et au web 2.0.

Pour être tout à fait honnête, Tomorrow se consacre principalement à trouver le plus de mots, trends, appareils et sites web possibles auxquels ont pourrait apposer “web 2.0″ comme adjectif qualificatif. Bref, une vilaine daube glacée de plus pour les jeunes et fringants vendeurs de software en costard italien.

Le seul article qui a su subreptiscement m’arracher à ma torpeur maltée et à torturer mes joues d’un vilain rictus en coin parlait des prédictions débiles qu’ont su dire un jour les grands geeks.CEO de ce monde. Voici quelques extraits :

1. « OS/2 sera la platforme des années ’90 », Bill Gates, fondateur de Microsoft, 1989

2. « Il n’y a pas de raison à ce que les gens possèdent un ordinateur à la maison », Ken Olson, président de Digital Equipment Corporation, 1977

3. « Les ordinateurs du futur ne pèseront pas plus de 1,5 tonnes », magazine Popular Mechanics, 1949

4. « Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses », Pablo Picasso, peintre, 1946

5. « 640KB devraient suffire à chacun », Bill Gates, fondateur de Microsoft, 1981

6. « Mais qui a besoin de ce disque d’argent ? », Jan Timmer à propos du CD, ex-président de Philips, 1982

Personne n’a ri ? Tant mieux.

A lire aussi:
Allemagne, Bill Gates, Microsoft, alcool, bière, humour, magazine, voyage, web 2.0.

Et pour ne pas rater les prochains billets, le mieux c'est encore de s'abonner à LiLeLa.

Postez vos commentaires dans la boîte juste en dessous.


Faites un commentaire !


Fermer
E-mail It