Archives pour la tagégorie
« robot »

A boy and his dog

18 mars 2008, posté par Corbor

bigdog.jpg


Big Dog
est l’un des robots les plus inquiétants en activité ; il a de qui tenir, car c’est le petit frère de Little Dog. Designé comme une mule robot post-apocalyptique, Big Dog franchit tous les obstacles, négocie des glissades sur de la glace et saute avec une agilité surprenante.
Avec cette carcasse de métal à laquelle on aurait greffé des pattes de chiens, les créateurs de Big Dog n’ont fait aucun effort pour rendre leur créature attrayante. Là où les Japonais s’efforcent à rendre leurs robots blanc-Apple mignons, les Américains donnent une vision bien plus pessimiste de nos futurs compagnons.
J’ai hâte de patrouiller le bush en quête d’essence, avec mon Big Dog et ma carabine.

Une grenouille mutante et une grenouille robot

3 octobre 2007, posté par Yves

grenouille_transparente.jpg
Grenouille transparente. Photo © National Geographic

Et pendant que vous perdez votre temps de ce côté de la planète, au Japon on fait avancer la science. A Hiroshima, des scientifiques sont parvenu à créer le premier quadrupède transparent en forçant des gènes récessifs à se manifester dans une grenouille normalement brune opaque, mais qui maintenant est couleur chair et translucide. Des poissons transparents existaient déjà, mais là, comme avec Darwin, ça passe aux amphibiens avec des pattes. Le but officiel c’est qu’il n’y a plus besoin de les disséquer, et on peut facilement étudier leurs organes, circulation sanguine, Å“ufs etc. tout au long de leur vie de grenouilles transparentes Mais on sait comment sont les scientifiques en général, alors personnellement je pense qu’ils ont créé ça juste pour rigoler et faire des blagues. De toute façon, tôt ou tard ça va finir dans l’assiette de quelqu’un qui est prêt à payer… Il y a une vidéo sur le site de National Geographic.

Et pas loin de la, à Tokyo, d’autres scientifiques qui se foutent bien de savoir comment les gènes récessifs marchent et qui se foutent bien de tout ce qui marche même, ont planché sur une autre sorte de grenouille, robotique quant à elle. Ils ont appelé « Mowgli » leur machin à système musculo-squelettique, mais on n’est pas dupe et je crois que tout le monde a bien compris que c’est une grenouille qu’ils ont essayé de reproduire eux aussi.

Alors mutants, robots, ou un mélange des deux, on sait maintenant que le futur nous réserve des surprises à base de grenouilles vengeresses qui ont mal tourné…


Fermer
E-mail It