Archives pour la tagégorie
« enchères »

Une relique révolutionnaire

6 septembre 2007, posté par Marc

che-veux.jpg
La mèche du Che que détient Gustavo Villoldo. Photo © Latin Amerian Studies, 2007

Gustavo Villoldo, un exilé cubain âgé de 71 ans, prétend détenir une mèche de cheveux ayant appartenu à Ernesto « Che Â» Guevara. Comment l’aurait-il obtenue ? L’ancien agent de la CIA, qui aurait participé à la traque du révolutionnaire argentin en Bolivie, aurait coupé ces quelques brins symboliquement, avant d’enterrer le Che, afin de trancher symboliquement l’un des symboles de la Révolution : les cheveux longs.

Gustavo Villoldo souhaite vendre la mèche (!) de même qu’une carte ayant servi à la poursuite de Guevara et des photos du héros défunt pour quelque 7 millions de dollars (€ 5.15 mio), et ce lors d’une vente aux enchères qui se tiendra au Texas les 25 et 26 octobre.

Je ne veux pas me faire le chantre de la Révolution, je ne souhaite pas non plus encenser la dépouille de Guevara, mais comment peut-on, comme Villoldo, spéculer sur les restes d’une personne que l’on a aidé à tuer ? Non content d’avoir participé à la disparition de l’une des plus grandes figures du siècle passé, le vieil homme ne manque-t-il pas une nouvelle fois de dignité ? En zoologie, on appelle ça un charognard.

Merci les agences de presse

Des lunettes à plus d’un million d’euros

16 juillet 2007, posté par Marc

budokan.jpg
Les Beatles au Budokan, en 1966. Photo : droits réservés.

Dans les années 1960, les Beatles avaient fait une tournée au Japon restée célèbre pour les déboires qu’elle avait causés aux Fab Four. En effet, le groupe de Liverpool avait donné cinq concerts au Budokan (武道館) en juin et juillet 1966, ce qui avait donné lieu à de nombreuses protestations de fanatiques qui considéraient que ce lieu devait être consacré uniquement aux arts martiaux japonais. Durant leur séjour à Tokyo, les Beatles avaient vécu reclus dans leur hôtel avec, pour seule compagnie, un photographe et traducteur japonais, Yore Junishi.

Durant cette « assignation à résidence Â» forcée, Lennon s’était lié d’amitié avec Yore et lui avait offert ses lunettes à soleil rondes plaquées or. En 1984, Yore cédait l’objet fétiche à un collectionneur étasunien, lequel les vend aujourd’hui chez 991.com. Aux dernières nouvelles, les enchères auraient atteint quelque 750000 livres Sterling, c’est-à-dire plus d’un million d’euros.

Petit détail : l’heureux acheteur obtiendra la monture sans les verres fumés, Yore les ayant ôtés au moment de l’assassinat de Lennon… pour que ce dernier puisse voir clair dans l’au-delà. À suivre.

Merci CBC News


Fermer
E-mail It