Archives pour la tagégorie
« Ã©nergie solaire »

L’énergie solaire moins chère que le charbon

27 novembre 2007, posté par Yves

nanotech.jpg
Quel joli tube nanotech, non?

On ne va pas rentrer dans les théories de conspiration alarmistes, mais clairement si demain tout le monde peut tout faire, en utilisant juste l’énergie quasi infinie et gratuite que nous balance le soleil toute la journée, il y en a qui vont grincer des dents, et ça ne serait pas étonnant que certains se suicident de 6 balles dans le cÅ“ur aussi parfois. Alors je sais pas si les petits gars de chez Nanosolar se sont acheté des gilets pare-balles et des fausses moustaches à la Groucho Marx, mais en tout cas il parait que cette boite a mis au point la source d’énergie solaire la moins chère qui ait jamais été développée. Contrairement aux technologies solaires habituelles avec lesquelles un Watt coûte 2 euros, leurs feuilles aussi fines qu’une couche de vernis fabriqueraient un Watt pour 0.2 euros, rendant pour la toute première fois l’énergie solaire plus économique que la combustion du charbon.

Le secret de leur efficacité: les nanoparticules. C’est la troisième grosse évolution dans l’industrie de l’énergie solaire, après le silicone qui n’absorbait pas bien la lumière et nécessitait des plaques épaisses, chères, et fragiles, et les films fins introduits il y a une dizaine d’années, bien plus efficaces mais très coûteux et longs à produire. Nanosolar, quant à eux, impriment des nanoparticules comme si c’était de l’encre. Si on est un poil écolo ou amateur de science fiction, ça ne peut que chatouiller dans le bas du ventre quand on pense aux possibilités qu’une telle technique peut ouvrir. La prochaine étape c’est directement l’encre, et on ne parlera même plus de voitures électriques dont le vernis est une couche solaire, mais carrément de textiles teints aux nanoparticules…

A partir de 2008, ils prévoient de produire 430 mégawatts par an, dépassant le total de tous les autres fabricants d’énergie solaire aux USA réunis. Et dans une cinquantaine d’années on découvrira les réels effets de la nanotechnologie à outrance, après la célèbre vague de cancer des testicules qui ravagea l’occident et le rendit définitivement stérile entre 2034 et 2039. (Argh! J’avais dit qu’on évitait les théories de conspiration alarmistes…)

Merci celsias.com


Fermer
E-mail It