Archives pour la tagégorie
« paléontologie »

Un monstre, mais pour les enfants

26 juin 2007, posté par Marc

waterhorse.jpg
Image © Sony Pictures, 2007

Au début du mois, nous apprenions qu’un obscur scientifique du nom de Gordon Holmes était parvenu à filmer une soucoupe volante Nessie en train de faire trempette dans son loch favori. Bon, personne n’y a vraiment cru, comme d’habitude, et ce n’est pas parce qu’on filme un silure qu’on est forcément parvenu à choper Demis Roussos en train de piquer une tête dans la Mer Égée.

En bref, Sony Pictures nous réserve, pour fin septembre, un film de Jay Russell plein de bons sentiments qui expliquera en bonnet d’uniforme comment Nessie a débarqué, nageoires rabattues, dans l’imaginaire écossais : Water Horse — Legend of the Deep. Tiré d’un roman de Dick King-Smith, cette grosse production nous raconte l’histoire d’un gosse qui découvre un Å“uf de water horse (sorte d’hippocampe préhistorique, ou plutôt de plésiosaure), qui le cache et qui finit par le foutre au lac, peu soucieux du biotope lacustre.

La grande question qui me travaille à l’heure qu’il est ne concerne pas l’éventuelle existence du monstre du Loch Ness (je laisse ce dossier aux cryptozoologues), mais plutôt de savoir si notre cher Gordon Holmes n’est pas finalement que le transfuge (grassement payé) des studios Sony ou, tout simplement, si ces derniers ne possèdent pas une capacité de réaction hors norme qui leur a permis de mettre sur pied un film pour enfants en moins d’un moi. Mystère…

Dans tous les cas, si vous pensez être condamné(e) à accompagner cet hiver votre descendance au cinéma pour visionner le croisement de Babe avec La Petite sirène, vous pouvez toujours vous entraîner chaque soir à la marmelade de bons sentiments qui vous attend :

Pas merci IMDb

Un oiseau gros comme un camion

14 juin 2007, posté par Marc

oiseau-dino.jpg
Image © Académie des sciences de Pékin, 2007

Les restes d’un dinosaure à la silhouette d’oiseau géant ont été découverts en Chine, Mongolie intérieure. L’animal devait peser pas moins d’une tonne et demie, contredisant l’hypothèse selon laquelle les dinosaures seraient devenus plus petits à mesure qu’ils s’apparentaient à des oiseaux d’aujourd’hui.

En effet, le petit monstre découvert en Chine mesurait au moins 8 m de long pour deux fois la hauteur d’un humain. Les chercheurs chinois qui ont découvert la bête pensaient tout d’abord avoir déterré un tyrannosaure. Mais la créature, vieille de quelque 70 millions d’années, était bel et bien un volatile mort à l’âge de 11 ans. Selon Xu Ling, de l’Académie des sciences de Pékin, il s’agit là du plus grand animal porteur de plumes jamais découvert.

Pour consulter l’article (en chinois) de l’Académie des sciences de Pékin, cliquez ici.

Le mammouth s’est-il suicidé ?

11 juin 2007, posté par Marc

mammouth.jpg
Bay to Breakers Race, San Francisco. Photo © Declan McCullagh, 2006

La revue Current Biology a révélé, dans un article publié le 7 juin, que le mammouth ne serait pas mort subitement à la fin de l’Âge de glace, mais qu’il aurait mis des dizaines de milliers d’années à s’éteindre (les poils de mammouth, ça brûle lentement).

Selon le Dr Ian Barnes du Royal Holloway de Londres, la disparition de ce géant aussi poilu que nourrissant ne serait pas due à l’Homme, mais à des causes environnementales. Nous, déjà débiles à l’époque, nous serions donc contentés de becqueter le résidu d’une espèce qui aurait pu, si elle n’avait pas décidé de mourir, nous fournir quelques montures de combat…

Voilà au moins une nouvelle qui déculpabilise. Le loup d’Hokkaido, le tigre de Bali, l’ours de l’Atlas, l’hippopotame de Madagascar, c’est nous ! Le mammouth, on n’y peut que dalle. Remarquez, on ne sait toujours pas pourquoi il a disparu. Suicide collectif ? Cafouillage darwinien ? Ou… secte pachydermique ?

Merci Biology News Net


Fermer
E-mail It