Archives pour la tagégorie
« pixel art »

Christophe Huet

27 décembre 2007, posté par Stahlhelm

christophe_huet001.jpg
DDB © Christophe Huet

Christophe Huet connaît tous les raccourcis clavier de Photoshop, depuis le RC 0.6 (si, si), et franchement ça se voit quand même assez bien.

Une courte chevauchée parmi les herbes hautes de son époustouflant portfolio nous emmène du drôle au grotesque, en passant par le frissonnant et le moralisant, sans oublier les guilis dans le slip deux-trois fois aussi.

Les plus pointilleux et foufous du reverse engineering apprécieront même les quelques making of dont est parsemé ce slide show inoubliable.

christophe_huet002.jpg
DDB © Christophe Huet

christophe_huet003.jpg
Playstation © Christophe Huet

christophe_huet004.jpg
Playstation © Christophe Huet

christophe_huet005.jpg
Blickdich © Christophe Huet

christophe_huet006.jpg
Aides © Christophe Huet

christophe_huet007.jpg
Aides © Christophe Huet

christophe_huet008.jpg
Aides © Christophe Huet

Merci designverb.

L’invasion continue

23 octobre 2007, posté par Marc

spaceInvader.jpg
Un envahisseur à Ljubljana, en mars 2006

Depuis huit ans, un illustre inconnu s’évertue — avec un brin de nostalgie geek et pas mal d’humour â€” à poursuivre une invasion débutée il y a une trentaine d’années. Space Invaders, jeu vidéo primal, initial, développé par la société japonaise Taito à la fin des années soixante-dix, a habité notre enfance, nos vacances et nos rêves de terraformations cosmiques alors que bon nombre d’entre nous en était encore à apprendre le livret 2.

Space Invader, un artiste urbain qui opère dans l’anonymat, a déjà posé dans quelque 35 villes du monde des mosaïques de vaisseaux spatiaux à la mode seventies, faisant fi de l’avis des proprios et de la maréchaussée. Le but de l’opération ? Coloniser le monde, rien de moins. Sur le site de cet activiste d’un genre nouveau, vous trouverez un plan d’attaque ainsi que de nombreuses photographies de lieux contaminés par ces joyeuses bestioles en Pixel Art venues d’un autre monde et… d’un autre temps.


Fermer
E-mail It