Archives pour la tagégorie
« espionnage »

Le bonheur, c’est simple comme un coup de pute

19 October 2007, posté par Yves

sim_card_spy_ear.jpg
Sim Card Spy Ear

Envie de savoir ce qui se dit dans ton dos? Besoin de vivre en vrai un épisode des “Idées noires” de Franquin? Pour 60 euros tu vas pouvoir assouvir tes fantasmes de jouer à James Bond ou à Yvan Attal. “L’oreille espionne à carte SIM“, c’est un petit boîtier qui se colle partout, dans lequel on met une carte SIM normale. On l’appelle depuis n’importe où, et il répond automatiquement sans sonner ni vibrer, et vous balance tout ce qu’il entend grâce à son amplificateur de sons.

Merci Calédosphère

Ceux de l’ombre

29 August 2007, posté par Stahlhelm

Chaussure d’espion
Chaussure d’espion russe, circa 1960. Photo © International Spy Museum

Tout gros bourrin de jeu de rôle qui se respecte pense que le knout et la masse d’arme à quatre mains +12 sont les meilleurs moyens pour faire pencher le poids de la balance en sa faveur lors d’une bataille sanglante opposant une horde huileuse de transformers à tendance clockpunk à deux-trois compagnies de ragondins-furries en chaleur.

Las, les bougres se fourvoient, jusqu’au coude.

Spy vs. Spy
Spy vs. Spy. Photo © fordprefectajt, 2007

La victoire martiale, c’est par le renseignement qu’elle s’obtient. Dans de nombreux cas tout au moins. La moisson aux informations sur l’ennemi constitue la moëlle qui guide la chair à canon vers un destin autre que celui auquel son petit nom la prédestinait.

10 mai 1779
Lettre de John André à Joseph Stansbury (page 1/4), 10.05.1779. Collection Clinton

Et pour soutenir mon profond propos, je vous proposer de jeter un coup d’œil sur la magnifique collection de lettres d’espions de la Guerre d’indépendance des Etats-Unis hébergées et transcrites par la Clements Library de l’Université de Michigan.

Merci The Presurfer.

À vos tapettes ! Les cybermouches débarquent

2 August 2007, posté par Marc

flyrobot.jpg
Photo © Robert Wood, 2007

L’équipe du Prof. Robert Wood de l’Université d’Harvard est parvenue à faire voler une mouche robotique de 60 milligrammes. Avec une envergure de 3 centimètres, cette merveille de miniaturisation imite les mouvements de son modèle de chitine. À l’aide de machines de micro-découpe au laser, les chercheurs d’Harvard sont parvenus à découper des feuilles de fibre de carbone et de polymères, les assemblant ensuite pour construire des mouvements mécaniques.

Si le professeur en microrobotique avoue que Mère Nature construit les meilleurs objets volants, il pense toutefois qu’une telle invention pourra — en cas d’utilisation pour l’espionnage — s’avérer plus discrète qu’un faucon…

Car c’est l’un des usages auxquels est destiné le vrombissant automate : espionner, voire détecter des agents chimiques. Les recherches du Prof. Wood sont d’ailleurs financées par l’Agence étasunienne pour la recherche avancée en défense (DARPA).

Terroristes du monde entier, préparez vos tapettes ! Votre sommeil est menacé par un nouvel insecte très intelligent.

Merci Technology Review

La guerre moderne des écureuils

25 July 2007, posté par Stahlhelm

Ecureuil équipé
Ecureuil en campagne

L’Irna, l’agence de presse officielle iranienne, annonçait l’autre jour (?) que les services de renseignements locaux avaient capturé 14 dangereux écureuils étrangers équipés de systèmes d’espionnage sophistiqués sur le territoire iranien.

Toujours selon la version officielle, ces viles bestioles, évidemment spécialement entraînées pour ce type d’opérations subreptices, arboraient très fièrement des instruments GPS, des caméras de surveillance et autres artefacts de haute technologie implantés au sein même de leur petits corps poilus.

Ça ne vous rappelle pas étrangement le projet Aucoustic Kitty (Chaton Acoustique) mené par la CIA pour espionner les Russes ? Ce gentil félin, équipé d’un micro et d’une batterie implémentés dans son corps et d’une antenne dans sa queue, s’est malencontreusement mortellement fait shooter par un taxi lors de sa première indiscrétion audio.

Mis à jour le jeudi 26.07.2007

Victoire
Preuve triomphante de la victoire des renseignements iraniens sur l’invasion des écureuils espions.

Merci /.

Le prix d’une énigme

20 July 2007, posté par Marc

enigma.jpg
Les rouages de l’Enigma. Photo © Bob Lord, 2006

Vendue partout dans le monde au début des années 1920, l’Enigma était une machine de chiffrement électromécanique devenue célèbre grâce au (ou plutôt : à cause du) Troisième Reich.

Bien qu’adaptée, modifiée, améliorée, elle ne permit pas toujours aux Nazis de crypter efficacement leurs messages, les Britanniques ayant été à maintes reprises capables de les lire, s’inspirant du travail effectué par leurs prédécesseurs polonais. Il semblerait même que la Seconde Guerre mondiale eût été plus longue sans le travail méticuleux des cryptologues de Sa Majesté.

Aujourd’hui, pour les amoureux de l’histoire des techniques, et pour les fétichistes de cette époque sombrissime de l’histoire européenne, un exemplaire d’Enigma est à vendre au plus offrant sur eBay (à l’heure à laquelle je poste cet article, les enchères s’élèvent à 24100 dollars, c’est-à-dire plus de 17400 euros). Il vous reste encore une semaine pour faire péter vos économies et vous offrir ce petit joujou cryptique qui ne dépareillerait pas dans les collections du Bureau des atrocités.

Merci Boing2

Des robots qui grimpent les murs

1 July 2007, posté par Marc

vrmp.jpg
Photo © Vortex Holding, 2007

Vortex Holding a développé un robot-espion pouvant grimper les murs : le VRMP. Il adhère aux parois grâce à un micro-tourbillon, un vortex qui produit une succion suffisant à maintenir à la verticale ses 850 grammes de technologie.

Équipé d’une caméra mobile, il permet à tout voyeur d’observer durant 20 à 40 minutes ce qui se passe dans la chambre des voisins. Piloté à l’aide d’une télécommande sans fil, il peut se déplacer sur des surfaces lisses ou irrégulières et gère habilement les angles entre les murs et le sol. Son chargement : plus de 450 grammes de matériel supplémentaire.

Ah, j’allais oublier : il peut aussi enregistrer, des fois que le côté multimédia des activités de votre voisine vous intéresserait. Malheureusement, le VMRP n’est pas encore équipé d’optiques de nuit. Espérons que ça ne tardera pas, car l’intimité, c’est ringard (et vraiment pas ludique).

Allez, une petite démo pour finir de vous convaincre :

Merci OhGizmo!


Fermer
E-mail It