Archives pour la tagégorie
« couleurs »

Broken Camera, images d’un appareil photos cassé (ou pas)

16 November 2007, posté par Yves

appareil_digital_casse.jpg
Photo © Integral Lens

Il aurait cassé son appareil photo digital, mais plutôt que de le mettre à la poubelle et s’en racheter un nouveau, il aurait commencé à prendre des photos psychédéliques avec son appareil déréglé… Il en aurait fait toute une série, qu’il balance sur sa galerie Flickr. Ses clichés seraient pris en mode manuel, sans aucun traitement ou filtre. Voilà ce qui arriverait quand on recréerait les expériences chimico-lumineuses du bon vieux temps du film, mais sur un nouveau support qu’on pensait trop neutre pour se prêter à ce genre de rigolades.

Mais voilà, dans ce bon vieux web 2.0 ou tout le monde donne son avis sur tout, certains crient à la supercherie, et disent qu’il n’y a pas que Photoshop dans la vie c’est vrai, mais que pour prendre des photos bizarres, il suffit de jouer avec les réglages de son appareil pour lui faire faire des trucs qui dépassent ses limites normales. Lui, rétorque avec une vidéo de sa méthode.

On y va pour les photos ou pour le débat, ou simplement pour s’inspirer à faire des trucs pas très catholiques avec son vieil appareil qui prend la poussière en pleurnichant…

Des lapins, plein de lapins, plein de couleurs

5 October 2007, posté par Yves

Sony nous sort une nouvelle pub à fort taux de buzz pour sa série de TV Bravia. Après les boules qui rebondissent en caoutchouc de toutes les couleurs et l’immeuble qui explose en peinture de toutes les couleurs, voici les lapins en pâte à modeler de toutes les couleurs, sur une musique des Rolling Stones. Ca vous rappelle pas quelque chose…?

La dernière:

Et si vous aviez raté les précédentes,

Les boules:

Et son making of:

L’immeuble:

Et son making of:

Le rose, couleur des femmes

21 August 2007, posté par Marc

fillesroses.jpg
Photo : droits réservés

C’est une question qui m’a toujours turlupiné : les (petites) filles aiment-elles le rose parce qu’on leur achète sans cesse des fringues et des jouets de cette couleur, ou sont-elles victimes d’une entourloupe de Dame Nature ? Eh bien il semblerait que Anya Hurlbert, spécialiste en neurosciences de l’Université de Newcastle, ait trouvé un début de réponse à cette question.

Dans un article publié récemment dans le journal Current Biology, la scientifique fait état d’une étude menée sur des groupes d’hommes et de femmes qui devaient, pour l’expérience, visualiser mille paires de rectangles de couleur en annonçant à chaque fois leur préférence.

Il semblerait que le bleu soit une couleur universellement aimée des être humains. Toutefois, la chercheuse émet l’hypothèse que les femmes ont développé une attirance particulière pour les teintes tirant vers le rouge, et ce dans le cadre des spécialisations qui ont pris place au cours de l’évolution humaine.

La répartition des tâches leur aurait imposé ce penchant, le rose-rouge correspondant en effet à des fruits mûrs et à des visages d’hommes en bonne santé.

Par contre, comme les hommes étaient à l’origine destinés à la chasse, leur acuité visuelle ne nécessitait que la différenciation des teintes claires et foncées. Dans la broussaille et la nuit, ils devaient repérer un animal et le faire passer aussitôt de vie à trépas. Autant dire que leur vie n’était pas rose.

Merci Scotsman News

Alice au pays du monogramme

13 August 2007, posté par Stahlhelm

Takashi Murakami
Takashi Murakami, devant sa sculpture Tongari-Kun — Mr. Pointy & the Four Guards, © Toru Hanai (Reuters/Corbis)

Pour ceux d’entre vous qui n’auraient encore jamais pris de drogues hallucinogènes ou pour qui l’art est une faute d’orthographe, Takashi Murakami (村上隆) est l’emblême du mouvement artistique post-moderne Superflat qui s’essaie au savant mélange mange-anime et qui « vise à analyser la culture japonaise d’après-guerre à travers la sous-culture dite otaku ».

M. Murakami, formidable artiste par ailleurs, aime beaucoup les champignons multicolores, mais aussi les grandes marques françaises comme tout Japonais honnête qui se respecte, et avait justement pondu une pub (de 2003 ?) pour Louis Vuitton, cette fameuse horde gauloise de tanneurs prestigieux. Les amateurs reconnaîtront avec aise le coup de chapeau à Alice au pays des merveilles et aux personnages mi-kawaii mi-affreux de maître Murakami.

Merci TOKYOMANGO.

Le côté obscur de Google

26 July 2007, posté par Marc

capturelilela.jpg
La capture d’écran d’une recherche sur Blackle

On s’en doutait, les écrans à cristaux liquides consomment bien moins d’énergie que leurs ancêtres cathodiques. Par contre, qui s’était un jour soucié de la consommation respective de chacune des couleurs ? Moi pas, mais le Département étasunien de l’énergie a déclaré que le fuchsia consommait bien plus que le maron, que le rouge dépensait plus d’énergie que son cousin le violet. Et surtout que le blanc dépensait un quart d’énergie de plus que le noir.

De là à se demander quelle serait l’économie d’énergie si Google s’affichait sur fond noir, il n’y a qu’un pas. Selon un article du blogue ecoIron posté en janvier, cela permettrait une réduction de 750000 kilowattheures par année. Depuis, l’idée a fait son petit bonhomme de chemin, puisqu’un nouveau moteur de recherche a vu le jour : Blackle. Mis à part des différences notables dans le résultat des recherches, ce nouveau site, conçu par l’entreprise australienne Heap Media, diffère très peu de Google. Si ce n’est que son fond est… noir.

On peut néanmoins douter du bien-fondé d’une telle opération. En effet, la très grande majorité des écrans disponibles aujourd’hui dans le commerce fonctionnent à l’aide de cristaux liquides, et les tubes cathodiques voient leurs jours comptés, tant les nouveaux écrans sont désormais bon marché et confortables. Or, les écrans à cristaux liquides, qui sont rétroéclairés, consomment la même quantité d’énergie quels que soient les pixels activés. Alors, économie tout de même ? Si, mais plus pour longtemps, car les internautes vont peu à peu tous s’équiper de jolis moniteurs plats.

Alors, Blackle, une sombre histoire promotionnelle ?

Merci Inky Circus

Helga Steppan range ses affaires

15 July 2007, posté par Yves

helga_steppan_grey.jpg
Grey © Helga Steppan

La photographe Helga Steppan a beaucoup de choses chez elle, un peu comme vous et moi. Et des fois elle est obligée de faire de l’ordre dans son bordel, un peu comme vous et moi. Ce qui la différencie de vous et moi, c’est quand elle sépare toutes ses affaires et les trie par couleurs, puis en fait des compositions, qu’elle photographie et qu’elle expose à la galerie Man&Eve à Londres jusqu’au 29 juillet. D’autres couleurs (et du noir et du blanc) sur Creative Review.


Fermer
E-mail It