Archives pour la tagégorie
« habillement »

Classe d’âge

13 October 2008, posté par Marc

Zelda Kaplan (92 ans), ancienne humanitaire et reine de la nuit
Zelda Kaplan (92 ans), ancienne humanitaire et reine de la nuit. Photo © BlackBook, 2008

Quand on est gosse, — je veux dire lorsqu’on est tout petit —, nos parents achètent nos vêtements sans nous demander ce que nous en pensons. Plus tard, à l’âge de déraison, nous tentons vainement de combler notre vide identitaire en singeant des castes musicales ou économiques.

À l’âge du travail et de la reproduction, nous revêtons l’uniforme que nos supérieurs ont choisi pour nous avec autant de goût que d’empathie. Ce n’est qu’à l’automne de la vie (ou plutôt : au printemps de la nouvelle) que l’homo sapiens peut enfin se saper en toute indépendance, avec la liberté de ceux qui n’ont plus rien à prouver ni à perdre.

Un nouveau blogue tente de saisir, avec admiration, avec étonnement, le style parfois original et souvent libéré de nos aînés. Quelques clichés qui rafraîchiront les esthètes dégoûtés par le style trash-pute de l’été 2008 : Advanced Style.

Merci Neatorama

Leçons de style par les plus grands

27 September 2007, posté par Yves

nicholson.jpg
Jack Nicholson – Photo © David Bailey

GQ fête ses 50 ans. Pour marquer l’évènement, ils s’offrent 10 couvertures différentes, chacune avec une photo d’un homme qui a la classe. Pacino, Depp, Nicholson, Connery, Ali… et à l’intérieur, les 50 hommes les plus stylés des 50 dernières années. Mais ça fait belle lurette que tu ne lis plus de magazine papier, alors ils t’ont aussi fait un petit slideshow sur leur site web, avec présentation des mêmes cinquante, et un commentaire à chacun, pour t’aider à être un peu plus classe toi aussi.

connery.jpg
Sean Connery – Photo © Bob Haswell/Express/Getty Images

  • The little things make the man. Notice the cufflinks and the pocket square. But also notice that they’re subdued—white handkerchief, understated links. And the suit, shirt, and tie are also subtle. Look chic, not like a mobster.
  • Don’t try to be someone you’re not. [Woody] Allen has spent a lifetime embracing his oddness, and women have spent a lifetime embracing him.

malcolmx.jpg
Malcolm X – Photo © Eve Arnold/Magnum Photos

  • A polo shirt should be formfitting. Its sleeves should hug your biceps, and its body should fit snugly around your torso.
  • Underdressing is the only sin. You should never be afraid to be the best-dressed man in the room.
  • belmondo.jpg
    Jean-Paul Belmondo – Photo © Benainous-Marchetti/Gamma/Eyedea

    • Every man should own at least one pair of great khakis. And by “great,” we mean slim-cut and flat-front.
    • Personal style isn’t about buying the trendiest labels or most expensive suits. It’s about establishing a look that’s all yours and sticking with it.

    clooney.jpg
    George Clooney – Photo © AP Photo/Antonio Calanni

    • Go gray. Just be sure to keep your hair on the trim side and dress like a gentleman—not a frat boy. You’re no longer in college.
    • Ray-Ban Wayfarers will always be in style. The look worked for Dylan and Ali, it worked for Cruise, and it’s working now for every band on the planet and every fashion-minded guy in town.

    cobain.jpg
    Kurt Cobain – Photo © Juergen Teller/Lehmann Maupin Gallery, NY

    Ça se passe ici: GQ: The 50 Most Stylish Men

    Et si c’est un peu trop old-school pour toi (jolie excuse pour dire que tu n’as pas les épaules pour tant de classe), il y a aussi le numéro “Habits” de Vice Magazine

    Des chemises qui ne manquent pas d’air

    20 August 2007, posté par Marc

    chemise.jpg
    Photo © Michael Caronna, 2007

    Une entreprise japonaise vient de créer un vêtement qui vous permettra à la fois de ne pas surchauffer et de préserver l’environnement : la chemise à air conditionné. Selon Hiroshi Ichigaya, le boss de Kuchou-fuku (空調服), cette invention délirante ne consommerait qu’un cinquantième de l’énergie nécessaire au fonctionnement d’une petite installation d’air conditionné.

    Comment cette invention — qui fera de vous l’employé le plus geek de la boîte — fonctionne-t-elle ? Tout simplement à l’aide de deux ventilateurs électriques positionnés au niveaux des reins. Ces derniers propulsent de l’air à travers tout le vêtement, vous faisant ressembler à un Bibendum aussi balèze que ridicule. Mais après tout, l’avenir de la planète ne mérite-t-il pas quelques sacrifices esthétiques ? Les éoliennes, c’est tout aussi moche et ça fait plus de bruit, non ?

    Intéressé ? Si vous lisez le japonais, vous pouvez visiter le site de l’entreprise ou jeter un œil à son article sur Wikipedia. Sinon, patientez encore un peu, et peut-être verrez-vous l’été prochain ces gadgets débarquer dans les rayons de votre boutique préférée. D’ici-là, suez, braves gens !

    Merci BharatTextile

    Des t-shirts portés à droite

    7 July 2007, posté par Marc

    tshirtadroite.jpg
    Un t-shirt anti-guevariste. Image © ThoseShirts.com, 2007

    L’Internet est une jungle si grande et si belle que toutes les tendances politiques y ont élu domicile. Après le hacker militant d’extrême-gauche, les sites de niouzes étasuniens conservateurs et les blogues athées, agnostiques, new age ou carrément sataniques, voici venu le temps des geeks de droite. Bien que, personnellement, je sois indophile à tendance post-humaine, je ne peux que me réjouir de l’étonnant agora anarchique de notre chère Matrice.

    Eh bien, en farfouillant aux hasard des sites d’info américains, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant la bannière d’un vendeur de t-shirts… de droite. Si si si. Et puis ouvertement en plus, sans détours ni pirouettes.

    Déclarant ostensiblement être de bons « netoyens » (netizens) qui ne bombardent pas leurs clients de pourriels (d’accord : de spams), les administrateurs de ThoseShirts.com, web-entreprise basée à Traverse City, dans le Michigan, prônent un humour conservateur. Ils n’hésitent pas à distribuer des vêtements pro-Reagan, anti-Hillary, pour le port des armes à feu, contre le Che et pour l’armée. Pour couronner le tout, ils commercialisent même des t-shirts à l’usage des têtes (très) blondes et… des chiens.

    Alors, la prochaine fois que vous irez vous promener avec le Club des frères d’armes vétérans à moto, n’oubliez pas de revêtir ce slogan pur coton : Less Flower Power, More Fire Power (que l’on pourrait traduire librement par « Faites la guerre, pas l’amour »).

    Matière à voyeurisme

    23 June 2007, posté par Marc

    invisibleman.jpg
    Le Dr Peter Brady dans H. G. Well’s Invisible Man, image © ITC, 1958

    Des chercheurs de la Pratt School of Engineering et du Collège impérial de Londres ont élaboré le projet d’une cape d’invisibilité, rien de moins. Un tel vêtement serait capable de dissimuler n’importe quel objet, au point où les observateurs ne pourraient tout bonnement pas en deviner la présence. Le secret d’une telle prouesse ? Les métamatériaux. Hmm, me direz-vous, et à juste titre. Attendez, bandes d’impatients, je vais vous expliquer…

    Selon David R. Smith de la Pratt School, « La cape pourrait donner l’impression que vous avez ouvert une brèche dans l’espace. Toute lumière ou autres ondes électromagnétiques seraient détournées aux environs de la zone [à cacher] et guidées par les métamatériaux de manière à ressortir de l’autre côté, comme si elles étaient passées à travers un espace vide. » De la sorte, les ondes électromagnétiques glisseraient sur la cape comme l’eau sur une pierre polie.

    La découverte a été révélée par Science Express, la version Web du journal Science. Bien entendu, L’Agence pour les projets de recherche liés à la défense (Royaume-Uni) s’est empressée de soutenir le projet. Du point de vue théorique, cette cape existe désormais : il ne reste plus qu’à la réaliser.

    Si l’on pense tout de suite aux usages militaires d’une telle invention (rien n’est trop sophistiqué quand il s’agit d’occire l’ennemi), on peut aussi imaginer des écrans d’invisibilité servant à camoufler d’inélégantes usines à gaz, des couvertures permettant d’éviter tous genres de vibrations et d’ondes sismiques et… de confortables combinaisons de voyeurisme.

    Merci Science Express

    Striptease urbain à Tokyo

    18 June 2007, posté par Marc

    tokyostrip.jpg
    Trois militantes anti-fourrure à Tokyo, photo © Keystone, 18 juin 2007

    Trois militantes anti-fourrure (deux Japonaises et une Canadienne) se sont dévêtues ce matin en plein Ginza, quartier chic de Tokyo. Leur tête de Turc ? Burberry, qui utilise de la fourrure de lapin dans ses collections.

    Les trois activistes cuniculiphiles (enfin, je voulais dire ces dames « aimant les lapins ») appartiennent à l’association étasunienne People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) qui condamne les conditions de captivité et d’équarrissage des bêtes élevées par la marque de luxe anglaise.

    Cela dit, si je prépare un lapin en gibelotte, ce dimanche, aurai-je droit à un effeuillage pour l’apéro ?

    Merci les agences de presse de la planète.


    Fermer
    E-mail It