Archives pour la tagégorie
« Nine Inch Nails »

Ghosts I РIV. Reznor est revenu avec ses fant̫mes

4 mars 2008, posté par Yves

reznor-ghosts-7.jpg
Ghosts I – IV. Nine Inch Nails

Youpi, Trent Reznor est de retour. Et quand je dis Trent Reznor, je ne parle pas du mec aux gros biceps qui pond des Y34RZ3R0R3M1X3D (Year Zero Remixed) pour en finir avec son label et enfin être indépendant et libre de retourner faire de la musique chouette, mais justement de celui qui vient de nous sortir une espèce de machin qu’on dirait qu’il a fait quatre pas en arrière et s’en est retourné pré-9-11 et pré-cure de désintox à l’époque des remixes du halo 14 The Fragile.

reznor-ghosts-4.jpg
Ghosts I – IV. Nine Inch Nails

Ghosts I – IV c’est presque deux heures de paysages musicaux et le premier album qu’il a fait avec ses amis en dix petites semaines, à peine son contrat avec son label expiré. Et Reznor continue sur la lancée entamée par In Rainbows de Radiohead, puis The Inevitable Rise and Liberation of NiggyTardust! qu’il avait produit avec Saul Williams, et balance donc tout ça sur le Net, avec une partie gratuite, et l’attitude et l’esthétisme qu’on lui connaît.

La distribution est tout en ligne donc, et en plusieurs options, avec un album (sur quatre) 100% gratuit, une version complète en téléchargement à 5 dollars, un double CD en digipak a 10 dollars, une version deluxe a 75, et la version super ultra deluxe limite signée à 300 pour les fans vrai de vrai, le tout avec download immédiat en plusieurs formats en attendant tranquillement les galettes.

reznor-ghosts-9.jpg
Ghosts I – IV. Nine Inch Nails

Et ce qui va plaire aux geeks c’est que l’album est distribué sous une licence Creative Commons. C’est à dire que tu peux le partager, le copier, le distribuer, le faire écouter à qui tu veux, le remixer et en faire des morceaux dérivés, à la seule condition que tu en précises la source et l’auteur, que tu n’utilises pas le produit à des fins commerciales, et que le produit final que tu auras fabriqué soit distribué sous la même licence CC.

Ça veut donc dire que ce n’est pas juste Ghosts I qui est gratuit, mais tout l’album I – IV, pour autant que tu trouves quelqu’un qui le redistribue. Ça devrait pas être trop difficile. D’autant qu’il y a même des rumeurs que Reznor lui-même a commencé à la distribuer sur les réseaux peer-to-peer

reznor-ghosts-6.jpg
Ghosts I – IV. Nine Inch Nails

Et pour ceux qui aiment les belles choses, ils ont mis dans le paquet des images jolies avec les mp3 (même dans la version gratuite): un très beau PDF en guise de carnet, les mêmes images en format fond d’écran (4/3 et format cinéma), et même des bannières web à mettre sur ton blog si tu as envie de faire un peu de pub pour l’album. Mais apparemment, ils n’ont pas besoin de plus de pub pour l’instant. Le site était sur-saturé hier soir, et c’était quasi impossible d’afficher les pages web, alors je ne parle même pas de télécharger les morceaux. Ce matin, ils ont mis une petite note pour s’excuser et nous demander d’être patient…

Trent Reznor raconte qu’il voulait faire ça depuis des années, qu’il a voulu bosser avec une perspective très visuelle, décorer des endroits et scénarios imaginaires, composer un fond musical pour rêves éveillés. Alors c’est une nouvelle période dans l’histoire de Nine Inch Nails, avec des trucs pas trop réfléchis, presque acoustiques, et exit les halos pour laisser la place aux ghosts? En tout cas, je ne vais pas faire une critique de l’album, parce que tu peux aussi le télécharger toi-même et te faire ta propre idée…

reznor-ghosts-2.jpg
Ghosts I – IV. Nine Inch Nails

McFragile

22 décembre 2007, posté par Stahlhelm

Plagiat

On ne cessera de le répéter, l’équipe de fin(e)s étalon(e)s de LiLeLa s’attache tout particulièrement à polir de ses petits doigts boudinés son adoration sans limites à Nine Inch Nails (pré-désintoxication, on ne le précisera jamais assez) et à sa tête pensante Trent Reznor, pape du rock-indus désormais cheap.

Las, aujourd’hui est un jour noir pour nous autres, chauves apologistes d’un passé poussiéreux. echoing the sound, forum de discussion sur NIN, nous apprend qu’un McDonald’s sis près de la station de métro londonien de Warren Street a impunément plagié le design de The Fragile, dernier vrai album de NIN.

La photo d’intro montre l’objet du délit dans son intégralité alors que ci-dessous on nous donne un aperçu comparatif de l’effroyable vérité. Sidérant :

McFragile

Merci The Denver Egotist.

NiggyTardust!

29 octobre 2007, posté par Yves

niggytardust.jpg
NiggyTardust!

On vous avait parlé de quand Trent Reznor avait bossé avec Peter Murphy. Comme il ne peut rien faire sans me demander mon avis et qu’il adore LiLeLa surtout, Trent m’a écrit ce week end pour me parler de son dernier projet.

Comme tu le sais, j’ai travaillé avec Saul Williams sur son nouvel album. On a passé de nombreuses heures ensemble à travers le monde, dans des chambres d’hôtels, des bus, des coulisses, et des studios, à travailler sur quelque chose qu’on savait être excellent. C’est la première fois que je m’implique autant dans un projet externe a NIN depuis « Antichrist Superstar », et j’attendais impatiemment que tu puisses l’écouter. Et ben… devine quoi?

« The Inevitable Rise and Liberation of NiggyTardust! » est arrivé! Après mes pérégrinations avec les labels de musique, on a décidé de le distribuer directement à toi. Vas à http://www.niggytardust.com pour tous les détails. Inscris-toi maintenant et tu pourras télécharger l’album le 1er novembre. Travailler sur ce projet était un vrai plaisir. Saul avait envie de casser les limites / mélanger les genres / défier les attentes, et on y a beaucoup appris l’un de l’autre. Quand on me questionne à propos du son, je suis oblige de répondre que « … j’ai vraiment aucune idée COMMENT le décrire. » C’est une bonne chose, surtout de nos jours.

Juste un mot à propos de la manière dont on a choisi de distribuer l’album. Il y a des similarités flagrantes avec la façon dont Radiohead viennent de distribuer le leur, et la nôtre. Après y avoir bien trop pensé, j’ai le sentiment qu’on a amélioré leur idée de plusieurs manières profondes, dont toi consommateur vas bénéficier. C’est toi qui jugeras à la fin, évidemment. Une chose TRES différente dans notre cas, c’est que Saul n’est pas (encore!) la célébrité qu’est Radiohead, et ça veut dire qu’on a plus que jamais besoin de ton soutien. Si tu aimes ce que tu entends, fais-le savoir autour de toi.

J’espère que tu aimes la musique,
Ton TR qui penses bien à toi

Dépression batracienne

13 octobre 2007, posté par Stahlhelm

Kermit abandonné
Kermit abandonné à son propre sort. Photo © Contadini

Ceux d’entre vous dont la nuit noire et obscure de la mélancolie est le pain quotidien ou qui avez 16 ans et une peau r3b3lz connaissent déjà certainement le côté « veines ouvertes » de notre grenouille préférée.

Sad Kermit, officiellement devenu mème du web cette année, est l’avatar musical des journées moins drôles du petit rigolo vert qui égailla tant bien que mal nos enfances doucereuses. Il est certes bien difficile de dire d’où vient cette plongée dans l’abysse de la décrépitude, mais notre ami mériterait bien une petite séance de remise en question en face des jambes interminables du Dr. Melfi.

Le Grand’œuvre de Sad Kermit est offert en MP3 à télécharger dans son intégralité sur son site.

Soon after the death of Jim Henson, Sad Kermit turned to a life full of drugs, alcohol and sex. His fall to rock-bottom was quick and unrelenting. These songs document SadKermit’s pain during these years…and years to come.

Hurt (Nine Inch Nails – 1994)

Creep (Radiohead – 1992)

Trent Reznor + Peter Murphy

5 octobre 2007, posté par Stahlhelm

On avait gentiment oublié Reznor et ses deux dernières croûtes en pâte avachies. Par pitié surtout. Avec finalement assez peu d’émotion et de regret.

Mais si on m’avait dit qu’il avait joliment collaboré avec Peter Murphy en 2006, j’aurais peut-être été plus clément. Ai-je autant vieilli que ces deux gais lurons et leurs bajoues tombantes car je ne trouve pas ça aussi délirant que la collaboration NIN-Bowie d’antan, même si on avouera que c’est bien ?

Reptile (Nine Inch Nails)

Dead Souls (Joy Division) (attention c’est fait à la main !)

Bela Lugosi’s Dead (Bauhaus)

Night Clubbing (Iggy Pop + David Bowie)


Fermer
E-mail It